Nord-Ubangi: La Regideso/Gbadolite, l’ombre d’elle-même !

Articles les plus lus

S’enrôler massivement, Bemba demande à la population de s’approprier le processus électoral

Jean-Pierre Bemba mobilise les Congolais à s'approprier le processus électoral dont les opérations...

Le Président élu en 2023 prêtera serment le 20 janvier 2024 (calendrier électoral)

Le Président de la République élu par la majorité de congolais à l'issue...

CENI: la présidentielle prévue le 20 décembre 2023 !

Les élections présidentielle, législatives nationales, législatives provinciales et des conseillers communaux auront lieu...

RDC/COVID-19 : 21 nouveaux cas enregistrés dans 3 provinces

21 (vingt-un) nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en République démocratique du...

Butembo : la résidence du colonel Ngoy attaquée par des Mai-mai

La situation a été tendue dans la matinée du samedi 27 Novembre 2022...

Autrefois fierté de la ville comme infrastructure vitale dans la cité du Maréchal Mobutu Sese Seko, la Regideso Gbadolite est aussi oubliée et abandonnée

Après avoir passé plus de deux ans sans électricité, les populations de la capitale du Nord-Ubangi sont confrontées actuellement au problème de desserte en eau potable. Une situation qui a poussé la rédaction de drcactu.cd à enquêter.

Construit depuis 1986 pour un débit de 7500 mètre cube d’eau par jour, le centre de distribution d’eau de Gbadolite doit son existence à la visibilité de son bâtiment administratif qui n’a subit aucune réhabilitation ni coup de peinture depuis plus ou moins 35 ans.

De la production à la distribution, l’environnement du travail laisse à désirer. Sur les 3 pompes de captage, une seule est restée active depuis 5 ans, alors que l’environnement du captage d’eau est sous la menace des constructions anarchiques tout au long de la rivière Boyi qui l’approvisionne.

L’usine de traitement, vetuste, est en état de délabrement très avancé. Une situation qui empêche la production de qualité d’eau servi à la population de cette partie du pays. Les produits chimiques et intrans sont exposés presqu’à la belle étoile; toutes les machines de traitement d’eau notamment les ajusteurs, mélangeurs et doseurs de produits chimiques sont grillées et hors service depuis 1997. Les agents assurent manuellement le dosage des produits chimiques et celà selon l’expérience de chacun, alors que tout le mécanisme de filtration n’existe plus et le tableau de commande de l’usine totalement declassé.

Quant au réseau de distribution, il présente un état défectueux favorisant, selon le Chef de centre Donatien Ngonda, une perte de plus ou moins 500 mètre cube d’eau produite. A cela faudrait ajouter la difficile pour la commercialisation de l’eau suite à l’absence des industries, grandes consommatrices d’eau et l’adaptation de ses abonnés domestiques aux puits d’eau. Une adaptation de suite de deux ans de manque d’énergie électrique qu’a connu la province entre 2018 et 2020.

Des problèmes techniques qui renvoient à l’épineuse question de la qualité d’eau produite par la Regideso/Gbadolite.

D’après un chimiste qui a requis l’anonymat, la potabilité d’eau ne se confirmer que lorsqu’on respecte les normes du traitement, de la production à la consommation. « Vu l’état de vétusté des installations de la Regideso/Gbadolite, l’eau produite ne me parait pas potable » a-t-il lâché au standard de votre rédaction.

La Regideso de Gbadolite ne compterait plus que 7 agents avec la lourde tâche de servire une centaine de milliers d’habitants avec 24 mois d’arriérés des salaires comme couronne à leur difficile travail. 7 agents effectifs seulement pour tout le Centre.
Il sied de s’interroger sur le rôle de la maison mère à Kinshasa par rapport à la Regideso/Gbadolite.

Selon les informations fournies à drcactu.cd, la Regideso/Gbadolite aurait été retenu parmi les centres secondaires de la Regideso » bénéficiant de l’appui allemand non seulement pour la réhabilitation des installations de production et des bâtiments administratifs, mais aussi pour la création de faurage et installation de bornes fontaines pour les nouveaux réseaux et de l’appui logistique. Un appui qu’elle n’a jamais bénéficié jusqu’à ce jour. Où serait donc allé ce financement allemand pour la Regideso/ Gbadolite ? Cette question mérite une enquête approfondie.

Dossier à suivre !

Emmanuel MOMOTOY

- Advertisement -

Dernières Actualités

S’enrôler massivement, Bemba demande à la population de s’approprier le processus électoral

Jean-Pierre Bemba mobilise les Congolais à s'approprier le processus électoral dont les opérations...

Le Président élu en 2023 prêtera serment le 20 janvier 2024 (calendrier électoral)

Le Président de la République élu par la majorité de congolais à l'issue de la présidentielle de 2023...

CENI: la présidentielle prévue le 20 décembre 2023 !

Les élections présidentielle, législatives nationales, législatives provinciales et des conseillers communaux auront lieu le mercredi 20 décembre 2023,...

RDC/COVID-19 : 21 nouveaux cas enregistrés dans 3 provinces

21 (vingt-un) nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en République démocratique du Congo(RDC), sur les 863 échantillons...

Butembo : la résidence du colonel Ngoy attaquée par des Mai-mai

La situation a été tendue dans la matinée du samedi 27 Novembre 2022 dans la ville de Butembo,...

Les articles similaires

DrcActu