Sud-Kivu : Le Chef de Divison Intérimaire de la Communication et Média désavoué par les Journalistes

Articles les plus lus

Kinshasa : 15 présumés « Kuluna » et 25 prostituées arrêtés par la police à Lemba

Des présumés délinquants « Kuluna » et des prostituées ont été appréhendés ce...

Visite papale : pas de classe, pas de boulot, l’avant-midi du 01 février déclaré chômé

L'avant-midi de mercredi 1er février 2023 sera chômé dans la ville de Kinshasa,...

L’étape de Goma supprimée, le Pape François va communier avec les survivants des conflits à Kinshasa

"Beaucoup de gens ont été déçus parce qu'ils voulaient l'accueillir chez nous, qu'il...

Kitshanga : les FARDC alertent l’opinion sur le massacre planifié par le M23

Les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) informent la communauté nationale et internationale de...

Kinshasa :Les prix des produits de grande consommation considérablement en hausse

Les prix des produits de grande consommation sont en hausse sur les différents...

Accusé des surfacturations de taxe, des accusations gratuites à l’égard des journalistes et médias, de l’insuffisance en matière de journalisme et de manque de collaboration, Napoléon Lukambu Kisala ne fait plus l’unanimité dans le rang de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) section du Sud-Kivu.

Ces griefs retenus en charge du Chef de Division ai de la Communication et médias ont été couchés dans une déclaration faite ce mardi 21 juillet 2020 aux installations de l’ONG Internationale Internews à Bukavu.

Dans cette déclaration lue par le Président de l’UNPC section du Sud-Kivu, Darius Kitota, les journalistes reprochent à Napoléon Lukambu Kisala de faire fi à leurs différents mémorandums lui adresser sollicitant une franche collaboration entre la Division provinciale de Communication et Médias et les responsables des médias évoluant dans la province.

Les chevaliers de la plume ont exprimé leur regret de voir le Chef de Division ai de Communication et médias considérer tout ce qui se passe aux médias comme activités lucratives.

Ces derniers ont conclu leur dénonciation en exigeant le départ de Napoléon Lukambu de ce poste. Une demande à la fois adressée au gouverneur de province et au ministre provincial de la Communication et médias.

La corporation des journalistes du Sud-Kivu menace de rompre dans 72 heures toute collaboration avec cette division et bien d’autres structures étatiques si l’incriminé n’est pas sanctionné.

Aristide Baraka Yisunga

- Advertisement -

Dernières Actualités

Kinshasa : 15 présumés « Kuluna » et 25 prostituées arrêtés par la police à Lemba

Des présumés délinquants « Kuluna » et des prostituées ont été appréhendés ce...

Visite papale : pas de classe, pas de boulot, l’avant-midi du 01 février déclaré chômé

L'avant-midi de mercredi 1er février 2023 sera chômé dans la ville de Kinshasa, pour permettre aux fidèles d'aller...

L’étape de Goma supprimée, le Pape François va communier avec les survivants des conflits à Kinshasa

"Beaucoup de gens ont été déçus parce qu'ils voulaient l'accueillir chez nous, qu'il vienne ici et vive notre...

Kitshanga : les FARDC alertent l’opinion sur le massacre planifié par le M23

Les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) informent la communauté nationale et internationale de la découverte d'un corps expéditionnaire...

Kinshasa :Les prix des produits de grande consommation considérablement en hausse

Les prix des produits de grande consommation sont en hausse sur les différents marchés de la ville de...

Les articles similaires

DrcActu