Kinshasa : la marche de l’APUKIN étouffée dans l’oeuf

Articles les plus lus

Ruwenzori : 2 combattants ADF neutralisés dans un combat corps à corps avec les FARDC

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) annoncent avoir neutralisé...

13 juin-13 août, 2 mois déjà que les FARDC perdaient Bunagana au profit du M23

La cité de Bunagana à la frontière du Nord-Kivu avec l’Ouganda totalise deux...

Butembo : la MONUSCO condamne le regain de violence

Dans un communiqué publié vendredi 12 août 2022 à Kinshasa, la Mission des...

Bukavu: 5 maisons dont une Église consumées par le feu

Un énième incendie vient d’être déclaré l'après-midi de ce vendredi 12 Août 2022...

JI de la Jeunesse : le CUJ/Beni appelle les jeunes à se désolidariser des ADF et des Maï-Maï

Le Président du Conseil Urbain de la Jeunesse de la ville de Beni,...

La Police a étouffé ce jeudi 04 août, la marche des professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN). Ces derniers étaient dans la rue pour réclamer la révocation du Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire , Muhindo Nzangi, accusé de s’octroyer unilatéralement le droit et le pouvoir d’effectuer des commandes de véhicules, de dresser la liste des bénéficiaires, et même de s’approprier la distribution à saguise.

Avec une forte présence des éléments de la Police Nationale Congolaise à la place des évolués lieux du rassemblement, dans la commune de la Gombe, les professeurs de l’université de Kinshasa membres de l’APUKIN n’ont pas pu se regrouper pour atteindre la présidence de la République comme prévu dans son adresse afin de déposer leur mémorandum.

« Alors que notre démarche est noble , nous avons été empêché de manifester notre mécontentement aujourd’hui face à un ministre qui a un comportement irrespectueux en bloquant l’exécution du contrat de vente des véhicules entre eux et les concessionnaires », a dit un professeur qui a préféré garder son identité pour des raisons de sécurité.

Et de poursuivre : « Il faut savoir que le comportement du Ministre a violé toutes les clauses contractuelles et l’éthique politique.C’est pour ce fait, que nous avons voulu réagir, mais comme l’APUKIN compte beaucoup de mouchards , notre démarche a été étouffé, la police est descendue avant nous ici pour tout étouffer ».

Pour rappel , au cours de son assemblée générale du 20 juillet dernier, l’APUKIN avait réclamé que le ministère de l’ESU soit réservé exclusivement au corps professoral de la RDC.

Senga Butela

- Advertisement -

Dernières Actualités

Ruwenzori : 2 combattants ADF neutralisés dans un combat corps à corps avec les FARDC

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) annoncent avoir neutralisé...

13 juin-13 août, 2 mois déjà que les FARDC perdaient Bunagana au profit du M23

La cité de Bunagana à la frontière du Nord-Kivu avec l’Ouganda totalise deux mois sous contrôle de la...

Butembo : la MONUSCO condamne le regain de violence

Dans un communiqué publié vendredi 12 août 2022 à Kinshasa, la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation du...

Bukavu: 5 maisons dont une Église consumées par le feu

Un énième incendie vient d’être déclaré l'après-midi de ce vendredi 12 Août 2022 sur avenue Pesage 2 au...

JI de la Jeunesse : le CUJ/Beni appelle les jeunes à se désolidariser des ADF et des Maï-Maï

Le Président du Conseil Urbain de la Jeunesse de la ville de Beni, Maître D'Alzon Mikundi appelle les...

Les articles similaires

DrcActu