Le M23 décrète un cessez-le-feu sans effet

Articles les plus lus

Des blessés par balles et par explosifs dans la cité de Saké à quelques encablures de Goma. Les combats entre le M23 et l’armée congolaise se sont poursuivis mardi dans l’après-midi en dépit du cessez-le-feu annoncé par le mouvement rebelle.

Risque d’une autre vague de déplacement de populations civiles, a alerté la société civile locale qui craint la poursuite de la détérioration de la situation humanitaire dans la contrée ravagée.

Les conditions de M23 pour une observation du cessez-le-feu n’arrangent pas l’administration Tshisekedi. Les rebelles exigent l’ouverture d’un dialogue direct avec l’exécutif national alors que Kinshasa conditionne toute négociation par le retrait de ses combattants de toutes les zones occupées.

Le M23 a annoncé un cessez-le-feu immédiat ce mardi 7 mars à 12 heures, après des négociations que ses dirigeants ont menées directement avec João Lourenço, médiateur dans cette crise qui ronge les rapports entre la RDC et le Rwanda.

Le président angolais avait reçu mandat de la part des chefs d’États de la région, le 17 février 2023 à Addis-Abeba pour discuter directement avec le commandement de ce mouvement soutenu par Kigali. A quoi doit-on s’attendre après ce nouvel échec du cessez-le-feu ? La question trouvera peut-être sa réponse dans les heures ou jours qui suivent.

Strada

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Insécurité à Goma : les Wazalendo et les militaires en divagation mis en garde par Peter Chirimwami

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Kuba Cirimwami, a, lors d’une réunion du...

Les articles similaires

DrcActu