Agression de Bosembe : le CSAC demande à la France la protection des autorités congolaises sur son sol

Articles les plus lus

En séjour dans la capitale française depuis le 28 mars, dans le cadre d’une mission de service, le président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC), Christian Bosembe a été molesté par un groupe d’individus identifiés comme des « combattants »

Réuni en urgence ce dimanche 2 avril, le bureau de cette institution d’appui à la démocratie a condamné avec véhémence cet acte Barbare.

Le CSAC n’a pas manqué de demander aux autorités françaises d’assurer plus de protection aux hauts responsables de la République qui séjournent dans ce territoire.

« le CSAC demande aux autorités françaises d’assurer plus de protection aux hauts responsables de la RDC qui séjournent en mission officielle dans ce territoire hospitalier de rechercher activement de juger et de sanctionner sévèrement, jusqu’au renforcement de ces professionnels du chaos qui ne sont pas à leur premier forfait» peut-on lire dans un communiqué du CSAC signé par Mboliko Bruno et Ndjibu Ngoy, respectivement vice-président et rapporteur.

Toutefois fois, le bureau du CSAC, remercie le gouvernement congolais, les organisations de la société civile, les défenseurs des droits humains ainsi que la corporation des professionnels de médias qui ont témoigné leur solidarité à l’endroit de Christian Bosembe.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

18 communes de Kinshasa seront privées d’eau potable samedi (REGIDESO)

Une interruption de la fourniture d'eau potable est prévue ce samedi dans dix-huit communes de Kinshasa en raison de...

Les articles similaires

DrcActu