La loi Tshiani, une discrimination et du racisme selon Salomon Kalonda

Articles les plus lus

Salomon Kalonda Dela, représentant du président du parti politique Ensemble pour la Démocratie de Moïse Katumbi Chapwe dans le Grand Kivu qualifie la loi Tshiani de raciste et discriminatoire.

Ce proche de l’ancien gouverneur du Katanga l’a déclaré mardi 4 avril 2023 devant la presse, au port Ihusi situé sur avenue Michombera en commune d’Ibanda dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu en provenance de la ville de Goma.

À l’en croire, cette loi n’a pas de place en RDC. Pour lui, le pays a besoin des lois qui le font avancer.

 » C’est aberrant, dans un pays comme la République Démocratique du Congo, qu’on puisse nous amener une loi raciste et discriminatoire. Nous n’allons pas accepter. On a pas besoin de la division mais de l’unité, de la paix, du développement et de la sécurité au pays. Qu’on nous amène des lois pour développer de notre pays, des lois pour le bien-être de la population. Qu’en République Démocratique du Congo on ne puisse plus parler des guerres, des malnutrition, car on a des terres qu’on peut cultiver matin midi et soir. » A lâché Salomon Kalonda D.

La loi Tshiani inscrite sur la matière à traiter dans la session ordinaire de mars à l’assemblée nationale stipule que seul les congolais né de père et de mère peuvent briguer la candidature à la magistrature suprême en RDC.

Lors de son arrivée dans la ville de Bukavu, le représentant de Moïse Katumbi Chapwe dans le Grand Kivu s’est rendu dans la salle Centenaire de la paroisse Mater Dei située à Muhungu dans la commune d’Ibanda où il a pris langue avec les membres, militantes et militants de son parti politique.

Aristide BARAKA YISUNGA

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Linafoot: Lubumbashi Sport veut ramener au moins 4 points de Kinshasa

Le FC Lubumbashi Sport du Haut-Katanga a mis le cap sur Kinshasa, à la conquête de V.Club le dimanche...

Les articles similaires

DrcActu