3 nouveaux morts dans le conflit foncier entre Mbole et Lengola dans la Tshopo

Articles les plus lus

La vengeance continue entre les Mbole et les Lengola dans la Tshopo. Le bilan macabre du conflit foncier s’est alourdi lundi 10 avril, avec la découverte de 3 nouveaux morts. Ce qui porte le nombre de personnes victimes à 7 depuis le début des affrontements.

« Nous avons encore enregistré trois morts: un commerçant, une dame, accoucheuse au centre hospitalier Kubagu, il y a aussi un bébé qu’on a jeté dans le fleuve. C’est vers PK 21 axe Kubagu plus précisément dans le village 8 B. Le commerçant voulait récupérer ses marchandises pour les amener à Kisangani, malheureusement, il s’est croisé avec la communauté lengola parce que le commerçant était un Mbole. Et la communauté lengola en faisant la revanche, ils ont tiré sur le compatriote July », a témoigné à radiookapi.net, Prince-Héritier Isomela, président de Sauti Ya Lubunga, une ONG locale de défense des droits de l’homme.

D’après l’activiste, les protagonistes utilisent des calibre 12 et des flèches pour s’attaquer mutuellement. Cependant, des forces armées sont déjà déployées sur le terrain pour renforcer les policiers afin de maîtriser la situation.

La société civile alerte les autorités compétentes sur ce conflit d’origine foncière, qui prend des allures très inquiétantes. « La province de la Tshopo n’a pas besoin de conflit communautaire, surtout que ce conflit est créé par des individus pour des intérêts égoïstes parce que le soubassement de ce conflit c’est le conflit foncier. Nous demandons aux autorités de s’impliquer le plus rapidement possible pour en finir avec cette situation », a conclu Prince-Héritier Isomela.

Strada

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Goma: le déplacement des militaires sans ordre de mission interdit

Le déplacement des militaires, sans ordre de mission, à Goma, a été interdit par le premier président de la...

Les articles similaires

DrcActu