Présidentielle de 2023: Nicolas Kazadi dénonce la proximité de certains candidats avec le régime de Kigali pour le pillage des minerais de la RDC

Articles les plus lus

Généralement discret et bosseur en coulisses et loin des projecteurs, le Ministre des Finances Nicolas Kazadi n’a pas loupé, lors de sa dernière sortie médiatique, l’occasion de tirer à bout portant sur le Président du parti Ensemble pour la République, le candidat déclaré à la présidentielle de 2023, Moïse Katumbi Chapwe.

Reçu au cours de l’émission JMK to day, du célèbre journaliste Jean-Marie Kasamba, le Ministre des Finances, sans mettre des gants, a dénoncé haut et fort la proximité de certains opposants avec les pays agresseurs de la RDC, notamment le Rwanda.

Selon le patron des Finances de la RDC, le Rwanda qui livre depuis plusieurs années une guerre économique à la RDC avec ses velléités expansionnistes, aurait même ses candidats présidents de la République, lequels une fois au pouvoir faciliteraient le pillage des ressources minières du pays. Des révélations qui font froid au dos, et pour les personnes averties, l’allusion est faite à l’ancien gouverneur de la province du Katanga.

« Ceux qui parlent de l’insécurité et bien ils savent de quoi ils parlent. Parce que ce qui les dérange, nous avons identifié et déverrouillé les éléments qui expliquaient la perpétuation de la situation de guerre à l’Est. Il y en a qui ont des intérêts à Kigali, et j’irai même plus loin, il y en a qui sont de candidats de Kigali. Et donc nous savons de quoi il s’agit », a indiqué Nicolas Kazadi.

Il regrette par ailleurs que la démarche du Président congolais Felix-Antoine Tshisekedi de la restauration de la paix dans la sous région des grands lacs ne soit pas bien comprise par son homologue rwandais. ,

« La vision du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, de rapprocher le voisin belliqueux pour que les deux pays se détournent du passé pour construire l’avenir ensemble, a été perçue comme un chemin très long et pas assez productif. Dans les mois qui ont suivi, ils ont recommencé à armer le M23. Et pourquoi ? La réponse est simple : Parce que c’était beaucoup plus facile de gagner au noir avec malheureusement la complicité de certains congolais dans l’administration »,a déploré L’argentier National.

L’entretien entre le Ministre des Finances et le journaliste Jean-Marie Kasamba a également tourné autour des questions liées aux finances publiques de la RDC.

Germain Coucou Diantama

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Insécurité à Goma : les Wazalendo et les militaires en divagation mis en garde par Peter Chirimwami

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Kuba Cirimwami, a, lors d’une réunion du...

Les articles similaires

DrcActu