Est de la RDC : l’Allemagne condamne la présence de l’armée rwandaise sur le Sol congolais

Articles les plus lus

A l’instar de plusieurs autres pays occidentaux, l’Allemagne a condamné à son tour jeudi, la présence des troupes Rwandaies sur le territoire congolais. Le gouvernement allemand se montre en réalité très préoccupé par la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

En effet, la Ministre allemande adjointe des affaires étrangères, Ketja Keul, a échangé avec le Vice-premier Ministre, Ministre de la Défense et des anciens combattants, Jean-Pierre Bemba jeudi 1er Juin 2023. Pour elle, il est inadmissible que le rwanda viole la charte de l’union européenne et celle de l’union africaine, qui parlent du respect des frontières de chaque pays.

«On est parti de l’Union Européenne; on a condamné la présence des troupes rwandaises sur le territoire congolais. Il faut respecter la souveraineté des pays, il faut respecter les frontières, soit les frontières en Europe ou en Afrique, on comprend très bien, on est tous dans le même bateau, si on veut vivre en paix, il faut défendre les valeurs de la charte de l’Union Africaine et la charte des Nations unies, qui impliquent qu’on respecte les frontières et comme ça alors aussi, on a condamné l’influence du Rwanda sur le territoire congolais» a Ketja Keul ,au sortir de l’audience lui accordée par le VPM Jean-Pierre Bemba.

Et d’ajouter «Nous sommes profondément focalisés sur le respect des accords précédents signés et acceptés par tous, notamment, ceux de Luanda et de Nairobi» a -t- elle poursuivie.

Toutefois, elle a félicitée l’engagement du gouvernement congolais, qu’elle a trouvé disposé à trouver des solutions aux problème de l’Est

«Je suis contente qu’on ait eu le temps d’échanger parce qu’aujourd’hui je viens d’arriver de Luanda. On a beaucoup parlé de la situation de sécurité et comme gouvernement allemand, on est solidaire avec le peuple congolais qui a beaucoup souffert des guerres des années passées, et on est très intéressé de voir un processus de paix pour la RDC. J’entends qu’il y a un espoir pour un développement positif et on espère bien soutenir tous les efforts de médiation de toutes les parties, pour que le peuple congolais, un jour puisse vivre en paix» a-t-elle conclu.

Notons que la rébellion du M23, occupe toujours les positions malgré les appels de plusieurs chancelleries occidentales.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Insécurité à Goma : les Wazalendo et les militaires en divagation mis en garde par Peter Chirimwami

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Kuba Cirimwami, a, lors d’une réunion du...

Les articles similaires

DrcActu