Guerre au Soudan : Socrate Badu plaide pour le rapatriement des ressortissants congolais

Articles les plus lus

Raids aériens, combats de rue et explosions, voilà ce que vivent les ressortissants RD-congolais à Khartoum. Des pluies d’obus dans la banlieue nord de la capitale du Soudan causant des nombreux morts ne cessent de raisonner aux oreilles des RD-congolais prisent au milieu d’une guerre civile. Socrate Bianco Badu, président de la communauté RD-congolaise au Soudan a, sur les ondes de la « RTGA », saisit la balle au bond pour plaider d’urgence auprès du gouvernement RD-congolais pour leur évacuation vers la frontière égyptienne.

Socrate Bianco Badu, président de la communauté RD-Congolaise au Soudan, lance un nouveau SOS au gouvernement pour leur évacuation suite à la guerre civile qui se vit depuis deux mois causant beaucoup des morts à Khartoum. Il a déploré la lenteur des autorités à dépêcher une mission d’évacuation des RD-congolais qui sont encore dans les zones des combats. Et appelle le gouvernement à mettre à leur disposition des bus qui vont leur permettre de rallier l’Egypte, afin de prendre un avion pour regagner le pays.

« Nous sommes en guerre ici au Soudan. Tout le monde le sait. La situation est vraiment difficile. Des bombardements, pillages à longueur des journées. Nous demandons d’urgence notre évacuation vers l’Egypte. Puisqu’ici, les avions ne savent plus atterrir. Le seul itinéraire qui nous reste c’est de passer par l’Egypte afin de regagner le pays », a-t-il fait savoir.

Et de poursuivre : « Plusieurs RD-congolais sont bloqués ici et n’ont pas un moyen de transport pour arriver jusqu’à la frontière. Nos compatriotes ont péri suite à des bombardements et des balles perdues. On ne peut plus continuer à vivre cet enfer. On avait déjà lancé ce message il y a 14 jours passés mais jusque-là, il n’y a pas de suite favorable. Que les autorités RD-congolaise nous envoient des bus pour nous permettre d’arriver à la frontière de l’Egypte».

A l’en croire, les ressortissants RD-congolais sont parmi les derniers à trainer encore les pas au Soudan.

« L’armée de l’Union européenne était venue récupérer certains étrangers sauf nous les RD-congolais qui trainent encore nos pieds ici. Nous lançons une fois de plus un cris d’alarme au gouvernement RD-congolais de nous venir en aide », a-t-il dit.

Derrière déclaration alarmante s’ajoute celui d’un ressortissant de Beni dans l’Est de la RD-congo vivant au Soudan. Ce dernier qui a requis l’anonymat, relate à son tour, le calvaire que vivent les RD-congolais en terre soudanaise.

« Nous déplorons la situation précaire qui nous arrive, nous déplorons la position qu’occupe notre gouvernement pour ce silence absolu. Je suis originaire de Beni où il y a massacre dans l’Est de la RD-Congo. Je me suis refugié avec ma famille ici à Khartoum pour fuir la guerre. Et ce après avoir perdu nombreux de mes proches. Malheureusement un mois après notre arrivé ici au Soudan, nous sommes une nouvelle fois à la merci de la guerre. On vit un calvaire. », a-t-il fait savoir.

Et de conclure : « Nous sommes à la merci des bombardements et de balles perdues à longueur des journées. Le danger nous guette à tout moment ».

Roddy BOSAKWA

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Nord-Kivu : un combattant ADF neutralisé par les FARDC à Lubero

L'armée congolaise engagée dans la traque contre les groupes armés, dont les ADF dans le territoire de Beni et...

Les articles similaires

DrcActu