État de siège à Beni : plus de 900 combattants ADF tués par les FARDC (Antony Mwalushay)

Articles les plus lus

Depuis l’instauration de l’État de siège dans le Nord-Kivu par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, l’armée congolaise a menée plusieurs opérations contre les groupes armés, notamment les ADF.

Comme résultat de cette mesure exceptionnelle dans le territoire de Beni, plus de 900 rebelles ougandais des forces démocratiques alliées (ADF), ont été neutralisés (tués) par les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), dans différentes opérations.

Le Capitaine Antony Mwalushay, porte-parole des opérations Sokola1 grand-nord, a livré ces chiffres lors d’un point de presse qu’il a animé au Centre de la Coordination des Opérations (CCO).

«Je peux vous rassurez que, pendant l’état de siège, votre armée, FARDC a mené des opérations par-ci par-là dans la région de Beni contre des groupes armés dont les ADF. Pour aujourd’hui des corps vus par nos éléments est de 907, à l’exception des corps des ADF qui sont transportés dans une destination inconnue par ses troupes. Ce bilan a été réalisé dans 7 zones de Beni» a fait savoir le capitaine Antony Mualushayi.

En outre, le porte-parole de l’armée dans le grand-nord note qu’au moins 702 collaborateurs des ADF ont été arrêtés par les forces régaliennes congolaises.

Il précise que plusieurs localités et tronçons routiers du territoire de Beni sont dégarnis des ADF suite à la force de frappe des FARDC.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Vatican : le Pape demande aux chrétiens de prier pour les populations en situation de guerre

Le Pape François a exhorté mercredi depuis la place Saint Pierre au Vatican, les fidèles chrétiens à prier pour...

Les articles similaires

DrcActu