Décès de 10 Congolais au Soudan : des ONGDH exigent l’indemnisation des familles des victimes

Articles les plus lus

Quelques ONG de défense des droits de l’homme ont exigé ce lundi 12 juin 2023, l’indemnisation de familles de 10 ressortissants de la RDC tués par des bombardements , dans le campus de l’Université internationale d’Afrique à Khartoum au Soudan.

Pour Franck Citende, Secrétaire exécutif national du Réseau national des ONG des droits de l’Homme de la RDC (RENADHOC), ce drame remet sur table la problématique des réfugiés congolais.

« Ces compatriotes pour des raisons de survie ont dû quitter le pays pour se rendre au Soudan à la recherche du mieux-être, parce que le pays n’a pas pu leur garantir les meilleures conditions de vie », déplore Franck Citende.

Et de poursuivre : « Il se posera également la question de l’indemnisation des familles, je ne suis pas sûr que cela soit suivi de manière étroite par le gouvernement pour que les familles de ces victimes puissent rentrer dans leur droit. Nous exigeons que le gouvernement s’implique de manière sérieuse pour que la lumière soit faite sur les circonstances de la mort de ces compatriotes ».

Par ailleurs , Franck Citende estime que ces réfugiés sont abandonnés par l’état congolais et exige que le gouvernement s’implique de manière sérieuse pour garantir le respect des droits de l’Homme des Congolais vivant à l’extérieur, mais aussi pour ceux qui vivent au Congo.

Il faut noter que plusieurs familles congolaises sont coincées à Khartoum.
Le Ministère des Affaires étrangères congolais a également demandé aux autorités soudanaises d’ouvrir un couloir humanitaire afin de lui permettre d’évacuer les Congolais blessés et ceux qui sont encore bloqués au Soudan.

SB

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Nord-Kivu : un combattant ADF neutralisé par les FARDC à Lubero

L'armée congolaise engagée dans la traque contre les groupes armés, dont les ADF dans le territoire de Beni et...

Les articles similaires

DrcActu