1 an d’occupation de Bunagana par le M23, la société civile exige la démission du gouvernement Sama Lukonde

Articles les plus lus

13 Juin 2022 -13 juin 2023, cela fait exactement une année depuis que la cité frontalière de Bunagana, territoire de Rutshuru, dans la Province du Nord-Kivu tombait entre les mains des terroristes du M23 et leurs alliés.

La société civile de Goma visiblement indignée par cette situation qui perdure, estime que le gouvernement congolais doit démissionner. Pour cette structure, l’exécutif national n’a pas su défendre valablement la souveraineté nationale.

Son président qui a fait une déclaration devant la presse lundi affirme constater avec regret que la misère de la population dans les entités sous contrôle rebelle s’accentue. Il précise qu’actuellement, les M23 occupent plusieurs agglomérations de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo.

« Vu que les efforts diplomatiques et les tentatives des offensives militaires et diplomatiques ont échoués, la société civile et la population dans l’est de la RDC, exigeons, la démission du gouvernement central car n’étant à mesure d’assurer la souveraineté et l’intégrité du patrimoine national congolais », a déclaré Marrion Ngavho.

La société civile demande aux forces de défense et de sécurité de la RDC, sans compter aux forces régionales et autres, de lancer les offensives et le nettoyage de positions du M23 et ADF pour ainsi faciliter le retour de déplacés de l’est de la RDC dans leurs entités et procéder à la réouverture de la route Goma-Butembo-Bunia-Kisangani en vue de la reprise des échanges commerciaux.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Goma: le déplacement des militaires sans ordre de mission interdit

Le déplacement des militaires, sans ordre de mission, à Goma, a été interdit par le premier président de la...

Les articles similaires

DrcActu