Bukanga Lonzo: Matata Ponyo se dit victime de sa candidature déclarée à la présidentielle de 2023

Articles les plus lus

Le sénateur Augustin Matata Ponyo pense qu’il est victime d’avoir annoncé sa candidature à la présidentielle de décembre 2023 en République Démocratique du Congo.

L’ancien Premier Ministre congolais a tenu un point de presse ce mercredi 21 juin à Kinshasa, au cours duquel il a évoqué le nouveau rebondissement du dossier Bukanga Lonzo, dont il est impliqué. Le procureur général près de la cour constitutionnelle Jean-Paul Munkolo Nkokesha précise avoir des nouveaux éléments contenus dans le rapport de l’inspection Générale des Finances.

« On me reproche d’avoir dit que l’arme faussement attribué à Salomon Kalonda appartenait à mon garde du corps. Mon garde est détenu par la police depuis deux semaines », a-t-il indiqué.

Pour le président du parti Leadership et Gouvernance et le Développement (LGD), le sénat dont il fait partie et la cour constitutionnelle cherchent à l’écarter de la course.

 » Le Sénat et la cour constitutionnelle sont instrumentalisés pour m’éliminer de la course à la présidentielle au profit du candidat au pouvoir », a-t-il ajouté.

En novembre 2021, la Cour constitutionnelle de République démocratique du Congo s’était déclarée incompétente pour juger l’ex-Premier Ministre Augustin Matata, poursuivi pour détournement de fonds publics, en laissant le soin à d’autres juges.

Germain Coucou Diantama

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Insécurité à Goma : les Wazalendo et les militaires en divagation mis en garde par Peter Chirimwami

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Kuba Cirimwami, a, lors d’une réunion du...

Les articles similaires

DrcActu