IXèmes Jeux de la Francophonie: le gouvernement rassure de la sécurisation des participants

Articles les plus lus

Le gouvernement congolais reste optimiste quant à l’organisation dans le respect du calendrier du 9èmes jeux de la francophonie.

En effet, l’exécutif national dirigé par Sama Lukonde, prends des dispositions nécessaires pour assurer la meilleure participation aux délégation de tous les pays.

C’est dans ce cadre que le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde, a présidé lundi 3 juillet une réunion avec toutes les parties prenantes à la préparation de cet événement. Il était question pour le premier des warriors, de se rendre compte de l’avancement des travaux des infrastructures, de la problématique de la participation des athlètes congolais, et autred aspects diplomatiques.

Pour Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement, qui a fait le compte-rendu de cette réunion à la presse, des dispositions nécessaires sont prises, pour assurer la sécurité de tous.

«Évidemment, nous avons suivi le désistement du Québec et de la Wallonie, qui annonçait la limitation de sa participation aux seules activités culturelles.
C’est un sujet sur lequel on va continuer les discussions. Des précautions ont été prises, notamment pour la piste d’athlétisme, en fonction des exigences de certaines fédérations. On ne peut pas comprendre que cela ne se fasse pas. De ce point de vue, il y aura des conséquences le moment venu. Pour aujourd’hui, nous avons été informés des dispositions notamment sécuritaires, qui sont prises. Parce qu’il y a des rumeurs ou ceux qui alimentent la manipulation, qui tendent à faire croire que Kinshasa n’est pas une ville sécurisée pour abriter les jeux. C’est totalement faux. Il y a des plans de sécurité qui ont été faits. Des dispositions ont été prises, notamment avec des ambulances spécifiques pour la prise en charge sanitaire de différents athlètes»a-t-il dit.

À l’en croire, l’heure est à la finalisation des travaux, au suivi de la préparation des athlètes congolais et à la mobilisation des Kinois pour obtenir leur adhésion et l’engouement autour de la rencontre.

«Aujourd’hui, on s’attelle plutôt à finaliser les derniers travaux sur tous les sites où il en reste encore. Je crois que dans les jours qui viennent, nous aurons une communication plus étendue sur le sujet pour permettre maintenant aux Kinois de se préparer à recevoir le monde francophone qui va arriver ici. Nous allons aussi nous assurer que nous accompagnons nos sportifs et nos culturels, qui doivent participer et représenter la RDC à ces jeux» a-t-il conclu.

Notons que nous sommes à plus ou moins 25 jours de la tenue de ce grand rendez-vous international dans la capitale congolaise.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Goma: le déplacement des militaires sans ordre de mission interdit

Le déplacement des militaires, sans ordre de mission, à Goma, a été interdit par le premier président de la...

Les articles similaires

DrcActu