FARDC-UPDF : 11 congolais ex-otages des ADF repatriés au Congo après une prise en charge médicale en Ouganda

Articles les plus lus

Plus ou moins onze Congolais ex-otages des rebelles des Forces démocratiques et alliées (ADF) ont été rapatriés en République démocratique du Congo par le poste frontalier de Kasindi, situé dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

La nouvelle a été confirmée par le porte-parole des opérations conjointes FARDC-UPDF jeudi 06 juillet 2023, le lieutenant colonel Mak Hazukay.

Selon cet officier supérieur de l’armée congolaise, ces congolais dont deux femmes et des enfants ont été libérés de la prise d’otage des assaillants au cours des opérations militaires menées par les unités de la task force FARDC-UPDF, avant d’être acheminés en Ouganda pour une prise en charge médicale et psychologique qui a duré trois mois.

Parmi ces désormais ex-otages, cinq sont originaires et Kasindi et deux de Lume dans le territoire de Beni. D’autres sont originaires des territoires de Masisi, Rutshuru au Nord-Kivu et de Kasenyi en Ituri, renseigne notre source.

Ceux du territoire de Beni ont été remis au fonctionnaire délégué de Kasindi ce jeudi 06 juillet. Pendant ce temps, ceux des localités lointaines sont encore pris en charge par l’armée et suivront la procédure administrative pour rejoindre leurs familles.

Depuis le lancement des opérations conjointes FARDC-UPDF en novembre 2022, plusieurs centaines de civils, otages des rebelles de l’ADF ont été libérés par les unités de cette force conjointe, y compris des localités qui étaient sous contrôle de ces rebelles et qui étaient abandonnées par les habitants.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Foot : V.Club veut jouer la Coupe du Congo

Bien que jouant les play-offs de la Ligue 1, l’AS Vita Club pourra aussi participer à la prochaine édition...

Les articles similaires

DrcActu