L’ECC justifie le meurtre de C. Okende par le refus de trouver un consensus comme peuple

Articles les plus lus

L’Église du christ au Congo (ECC) a fait remarquer dans un communiqué vendredi 14 juillet que le refus pour les Congolais de trouver un consensus arrache la vie des certains compatriotes, comme le député Chérubin Okende.

Ayant appris cette mauvaise nouvelle avec consternation, l’ECC a tiré la sonnette d’alarme pour prévenir au peuple de Dieu que la division au sein de la société se renforce et l’environnement politique se crispe davantage.

« Le refus de trouver le consensus comme un peuple mûr (Hébreux 5,12) sur des questions existentielles de notre Nation crispe l’environnement politique, renforce la division au sein de la population, crée l’intolérance, radicalise les tensions communautaires et arrache des précieuses vies humaines de dignes fils et filles du pays. C’est dans ces conditions que l’ECC a appris avec consternation, l’assassinat odieux et crapuleux de l’honorable Chérubin Okende Senga », peut-on lire dans la correspondance signée par le révérend Bokundoa.

Le président de l’ECC a rappelé qu’on ne peut pas être un État sans être une Nation. « En tant qu’Eglise, l’ECC croit fermement que c’est par sélection divine que le très haut nous a choisis à vivre ensemble dans notre diversité d’opinions (1 Pierre 2, 9). Donc, l’unité dans la diversité. Aucun motif politique, religieux, tribal, ethnique ou linguistique ne peut justifier le renversement de notre mythe fondateur en tant que nation
et notre autodétermination en tant que peuple », a-t-il interpellé.

Ainsi, le pasteur a demandé au pouvoir judiciaire de faire son travail dans le strict respect des vertus cardinales qui le caractérisent à savoir : l’indépendance, la neutralité, l’objectivité, l’impartialité. « Les interpellations, les arrestations et les condamnations, voire les acquittements doivent se faire dans le respect de l’art », a-t-il souligné.

Dans le même registre, l’ECC condamne également des actes de kidnapping dans la ville de Kinshasa qui mettent la population dans une insécurité et méfiance totale. « Dans le même ordre d’idée, elle condamne les massacres ignobles perpétrés à l’Est et à l’Ouest du Pays; et elle prie les autorités compétentes de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre hors d’état de nuire ces hors-la-loi, et ainsi faire asseoir l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue de la République », a-t-il fustigé.

L’ECC appelle le gouvernement et à tout et un chacun, de ne ménager aucun effort, afin de poser des actes qui favorisent la paix, la sécurité, la cohésion et l’unité nationale. « Soyons artisans de la justice et de la paix sous toutes leurs formes si nous voulons mériter le titre des dignes fils et filles de la RDC « , conclut-il.

Strada

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

ESU: des bourses d’études supérieures aux congolais par le Maroc

Des bourses d’études de trois cycles universitaires dans plusieurs domaines scientifiques ont été octroyées à la République démocratique du...

Les articles similaires

DrcActu