Exetat : les prestataires de l’édition 2022-2023 menacent de sabotter la publication des résultats en attente

Articles les plus lus

A sept jours de la publication des résultats de l’examen d’État édition 2023, le doute ne cesse de planer malgré l’annonce récente du Ministre de l’EPST.

En effet, les prestataires de l’édition 2022 et 2023, principalement ceux du département de la correction sont montés au créneau et multiplient des sorties médiatiques pour réclamer le paiement leurs primes, non soldées jusqu’à ce jour.

D’après ces derniers, le retard mis pour payer leur prime de l’année dernière et de celle en cours risque de retarder encore la publication des résultats de l’examen d’Etat 2023.

« Les inspecteurs sont fatigués d’écouter ces promesses qui ne cessent de pouvoir être réalisé. Ces promesses ne font qu’accroitre du jour au jour sans être réalisées. Alors la publication ne peut être possible si le ministre ne met pas dans les conditions requises les inspecteurs en ce qui concerne notre prime. La prime du fonction spéciale mais aussi la prime de ceux qui corriger l’examen d’Etat depuis l’année passée », a déploré un des prestataires.

Et d’ajouter : « Ça ne se conçoit pas qu’on puisse être jusqu’à cette année sans que ceux qui ont corrigé les épreuves passées ne puisse être payer. C’est vraiment regrettable pout un Etat qui se dit être de droit ».

A les en croire, ce communiqué du Ministre de l’EPST sur l’annonce de la publication des résultats ne leur convainc pas. L’autorité de tutelle ayant écrit au conditionnel à la place de confirmer, laissant place au suspens.

« Nous avons attendu et suivi la déclaration du communiqué que le ministre a publié récemment sur la publication des résultats de l’examen d’Etat. Mais nous sommes au regret de constater que dans ce dit communiqué, il parle au conditionnel », a-t-il fait savoir.

Et de conclure : « Alors ce conditionnel est un doute qui plane dans les chefs du ministre ».

Dans l’entre-temps, les aspirants aux études universitaires attendent avec impatience la date de ladite publication, à l’image des chrétiens affermis pour celle du Messi.

R.B

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Insécurité à Goma : les Wazalendo et les militaires en divagation mis en garde par Peter Chirimwami

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Kuba Cirimwami, a, lors d’une réunion du...

Les articles similaires

DrcActu