État de siège : le régime n’était pas destiné à perdurer (Félix Tshisekedi)

Articles les plus lus

Les assises sur l’évaluation de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri se sont ouvertes ce lundi 14 août 2023, au palais du peuple à Kinshasa.

C’est le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi Tshilombo qui a officiellement donné le go, en présence de plusieurs aux autorités du pays.

Le Président congolais a dans son mot salué les efforts louables des forces de défense et de sécurité, ainsi que de tous les acteurs impliqués dans la mise œuvre de l’état de siège. À l’en croire, cette mesure n’était pas destiné à perdurer.

«Je suis conscient, que ce régime voulu exceptionnel par les constituants n’a pas vocation à s’éterniser, tout en saluant les efforts inlassables et louables de nos forces de défense et de sécurité ainsi que de tous les acteurs engagés dans la mise en œuvre de ces dispositifs, je n’ai pas hésité un seul instant à accorder toute mon attention aux opinions manifestées par les différentes sphères politiques, sociales, économiques et sécuritaires des provinces concernées par l’état de siège» a-t-il indiqué.

Le commandant suprême des FARDC et de la PNC, a demandé à tous les participants de prendre pleinement conscience de la gravité de la situation et d’agir avec un sens élevé de responsabilité.

La table ronde sur l’état de siège réunie les délégués de la présidence de la République, de l’assemblée nationale, du sénat, du gouvernement, du pouvoir judiciaire, des assemblées provinciales, des gouvernements provinciaux, et du pouvoir coutumier.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Nord-Kivu : un combattant ADF neutralisé par les FARDC à Lubero

L'armée congolaise engagée dans la traque contre les groupes armés, dont les ADF dans le territoire de Beni et...

Les articles similaires

DrcActu