Nord-Kivu : la tracasserie routière causée par les M23 dénoncée par l’ACCO

Articles les plus lus

Les tracasseries routières se font remarquer à présent sur l’axe routier Kilolirwe-Burungu, dans le territoire de Masisi, en province du Nord-Kivu. L’association des chauffeurs du Congo (ACCO), dénonce ces actes dont sont victimes les conducteurs des engins roulant.

Selon un camionneur, membre de cette association, les rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23) ont bloqué plusieurs camions et voitures des passagers sur l’axe Kilolirwe-Burungu, à plus de 50 kilomètres de la ville touristique de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

A en croire notre source, les exactions et les tracasseries perpétrées par les M23 actifs dans les territoires de Rutshuru et de Masisi, sont devenues monnaie courante, ce qui aggrave la situation pour la population locale.

«Les rebelles du M23 ont érigé des barrages de péage, exigeant des sommes considérables pour laisser passer les camions et voitures. Les camionneurs se voient ainsi contraints de payer 700 dollars américains pour un camion et 200 dollars américains pour une voiture», a-t-il dit.

L’ACCO, fustige aussi la mise en place d’une administration parallèle par ces mêmes terroristes du M23 dans la région de Masisi. Cette installation s’observe notamment à Lupfunga, dans le groupement Bashali Moko, où un nouveau chef de localité a été installé.

Elle demande aux éléments de la force régionale de l’EAC, de mettre fin à cette pratique des rebelles du M23 dans dans province du Nord-Kivu. L’ACCO sollicite ainsi l’implication du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour l’ouverture de la Route Nationale Numéro 4 Goma-Butembo.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Linafoot: Lubumbashi Sport veut ramener au moins 4 points de Kinshasa

Le FC Lubumbashi Sport du Haut-Katanga a mis le cap sur Kinshasa, à la conquête de V.Club le dimanche...

Les articles similaires

DrcActu