EAC : le gouvernement compte évaluer le rapport produit par les Ministres de la Défense des pays membres en août dernier

Articles les plus lus

La République Démocratique du Congo souhaite faire un examen approfondi du rapport produit récemment par les Ministres de la Défense des Etats de l’EAC (African Community East), par rapport à leur présence dans l’Est du pays.

Le Premier Ministre congolais Jean-Michel Sama Lukonde qui a pris part active à la première édition du Sommet Africain sur le Climat 2023 à Nairobi, a profité de son séjour pour participer mercredi à la réunion avec les représentants des États faisant partie de cette communauté.

Il s’est dit par ailleurs favorable à la poursuite des opérations menées pour imposer la paix, suite à l’insécurité créée par les terroristes du M23 soutenus par le Rwanda.

« Nous, nous avons mis en exergue le besoin d’avoir un examen des rapports produits par nos ministres de la Défense, parce que c’est ça qui doit nous déterminer par la suite, ainsi qu’un amendement  que nous voulons avoir dans le SOFA en ce qui concerne les questions de mandat même des forces de l’EAC. Nous avons dit, qu’en attendant que nous puissions avoir cet examen, que nous prenions une disposition transitoire pour que les opérations militaires se poursuivent sur le terrain jusqu’à ce que nous ayons pris une décision, en toute responsabilité, de la suite, en tenant compte de ce que nous avons sur le terrain », a indiqué Sama Lukonde.

Les opérations militaires de pacification de l’Est de la RDC, engagées par la force régionale de l’EAC, en soutien aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont été au cœur d’une réunion extraordinaire tenue en août dernier à Nairobi, capitale du Kenya. Les ministres de la Défense de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) ont pris part à cette assise en vue d’orienter les opérations de restauration de la paix dans l’Est de la RDC.

Germain Coucou Diantama

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Goma: le déplacement des militaires sans ordre de mission interdit

Le déplacement des militaires, sans ordre de mission, à Goma, a été interdit par le premier président de la...

Les articles similaires

DrcActu