Sécurisation des élections : 1.730 policiers de Beni en formation pour maintenir et rétablir l’ordre public en cas de dérapage

Articles les plus lus

La Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation de la République Démocratique du Congo (MONUSCO), organise des sessions de formation des policiers de la ville et du territoire de Beni sur le maintien et le rétablissement de l’ordre public et techniques professionnelles d’intervention.

Selon Comlan Germain Oreko, Chef de secteur A.i de la Police des Nations-Unies dans le grand-nord, cette formation à pour objectif de renforcer la capacité opérationnelle de la PNC en matière d’intervention et de sécurisation du processus électoral dans le respect du cadre légal et des libertés publiques.

1.730 agents de l’ordre prennent dont 1000 de la ville et 730 du territoire de Beni prennent part à cette formation. Comlan Germain Oreko indique que cette formation permettra aux éléments de la police d’anticiper pour la protection des personnes et leurs bien pendant l’éventuel troubles à l’ordre public.

« Cette formation est préventive par rapport aux troubles qui pourraient subvenir lors des prochaines élections. Le but, c’est d’anticiper sur la gestion d’éventuels troubles qui pourraient avoir lieu avant, pendant et après les élections. Vu que la zone est réputée dangereuse, il faut prendre des dispositions en amont en renforçant les capacités de nos partenaires en maintien et rétablissement de l’ordre public et les techniques d’intervention au cas où la situation dégénère. En d’autres termes, il faut que la PNC soit professionnellement aguerrie et en mesure de faire face et savoir maîtriser une foule afin d’éviter l’usage des armes qui pourrait conduire à des situations comme celle du 30 août dernier à Goma », a-t-il dit

Pour lee commissaire supérieur Michel Mbala, commandant de la Police Nationale Congolaise/district d’Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni, cette formation va outiller les policiers des tactiques de gestion des foules en cas de meeting politique par exemple.

« Cette formation arrive à point nommé, car nous en avions besoin, à ce moment précis où le pays s’apprête à aller aux élections. C’est important d’outiller nos policiers en certaines pratiques, telles que la gestion d’une foule hostile, les meetings politiques et les possibles débordements que ceux-ci peuvent engendrer entre candidats ou leurs sympathisants », a-t-il indiqué.

La MONUSCO est visiblement décidée à apporter son soutien à la Police Nationale Congolaise, dans la sécurisation des élections de décembre 2023.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Linafoot: Lubumbashi Sport veut ramener au moins 4 points de Kinshasa

Le FC Lubumbashi Sport du Haut-Katanga a mis le cap sur Kinshasa, à la conquête de V.Club le dimanche...

Les articles similaires

DrcActu