Affaire Okende: la prolongation de la détention du garde du corps requise

Articles les plus lus

Le ministre public a requis mardi, à la prison de Makala, dans l’affaire de l’assassinat du député national Chérubin Okende, la prolongation de la détention de son garde du corps, pour des indices de culpabilité qui pèsent sur lui , annonce la source judiciaire.

« Le ministère public a requis la prolongation de la détention de notre client, au motif qu’il pèse sur lui des indices sérieux de sa culpabilité à l’assassinat de Chérubin Okende », a confié Me Jules Bongombe du collectif de la défense.

« C’est depuis vendredi dernier qu’il est détenu à la prison de Makala. L’une des raisons de sa détention, c’est parce qu’il avait laissé son arme dans la voiture la dernière fois qu’il était avec Cherubin Okende. C’est quand même étonnant », a-t-il dit.

Dans sa plaidoirie, le collectif des avocats de la défense, en contradiction, a relevé que la fuite du garde du corps n’était pas à craindre, mais aussi que son état de santé était affecté par les conditions de détention précédant son transfert à la prison de Makala.

Par ailleurs, le chauffeur du défunt Chérubin Okende, Papy Nkanga, a bénéficié le 3 octobre dernier, d’une liberté provisoire. Cette mesure a été prise par le parquet près le tribunal de grande instance de la Gombe.

Le corps sans vie du député Cherubin Okende avait été retrouvé le 13 juillet 2023 à bord de son véhicule 4×4, sur l’avenue Poids-Lourds dans la commune de Gombe, à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. Les circonstances de sa mort ne sont pas encore élucidées.

Senga Butela

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Linafoot: Lubumbashi Sport veut ramener au moins 4 points de Kinshasa

Le FC Lubumbashi Sport du Haut-Katanga a mis le cap sur Kinshasa, à la conquête de V.Club le dimanche...

Les articles similaires

DrcActu