LINAFOOT: Bosco Mwehu interdit l’accès aux stades aux supporters sans billets d’entrée

Articles les plus lus

A deux jours de la phase retour de la 29ème édition du championnat nationale, le Comité de gestion -COGES- de la Ligue national de football -LINAFOOT- a, ce vendredi 10 novembre 2023, organisé une réunion avec ses services de sécurité. L’évaluation de la situation sur le plan sécuritaire de la manche aller et projection des stratégies concoctées pour la réussite efficiente de la manche retour, ont été les sujets phares abordés lors de cette rencontre.

Bosco Mwehu, président de la Linafoot a jugé de mitigé, le bilan tel que présenté sur le plan sécuritaire rien qu’à noter celui relatif à la non observance, voire au non maintien du huis-clos comme requis lors des matches de V.Club et du DCMP tel que décrété, sur instruction du Ministre des sports.

« Le bilan ainsi relevé est consécutif au non-respect et à la non application sur terrain de certaines instructions données au préalable. Notamment, à l’envahissement de la zone neutre pris d’assaut par les fauteurs troubles et perturbateurs de la quiétude des spectateurs venus en bons citoyens pour vivre le spectacle produit », a-t-il fait savoir.

Selon lui, plus rien ne sera comme lors de la phase aller et certaines mesures seront prises. « Plus rien ne sera comme avant à la phase retour attendue très rude et âpre.

« Désormais, tous les accès seront filtrés et passés au peigne fin devant les portes d’entrée accessibles aux gradins ou aux tribunes par plusieurs et différents services de sécurité », a-t-il laissé entendre.

Ce, avant de conclure : « Par conséquent, tous les fauteurs troubles seront arrêtés illico presto avant d’être jugés en flagrance, en vue d’éventuelles condamnations. Dorénavant, toute personne non munie d’un billet d’entrée ou d’une invitation, n’accedera jamais au stade ».

RB

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Beni : Les leaders religieux édifiés sur la paix et la cohésion sociale par l’APROFEEC-RDC

Les leaders des différentes confessions religieuses de la ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu, ont été outillés...

Les articles similaires

DrcActu