Assassinat de LD Kabila : des ex-détenus graciés souhaitent reprendre leurs fonctions d’État

Articles les plus lus

Des ex-détenus graciés dans l’affaire de l’assassinat de feu Président Laurent-Desire Kabila ont sollicité, samedi 11 novembre, reprendre leurs anciennes fonctions d’Etat. Ils ont formulé leur requête au cours d’une conférence de presse, tenue à Kinshasa.

L’un d’eux, Constantin Nono Lutula, ancien conseiller spécial en matière de sécurité de Laurent Desire Kabila, a également demandé au chef de l’État d’avoir un regard sur les familles d’une vingtaine de personnes mortes lors de cette longue incarcération. Il a expliqué que certains parmi ces détenus ont vu leurs biens être confisqués par des personnes non autrement identifiées.

D’après lui, l’élévation d’Eddy Kapend au rang de général de brigade est une nomination juridiquement bien charpentée : « Une fois adoptée, la loi d’amnistie paralyse l’infraction et éventuellement les condamnations pénales ».

Toutefois il a reconnu les bienfaits du président honoraire, Joseph kabila. « Il a refusé qu’on nous tue, il avait le dernier mot, je suis, avec les autres codétenues, très reconnaissant envers lui ».

M. Lutula affirme avoir appris l’humilité, l’amour et le pardon tout au long de son incarcération. Par ailleurs, il a annoncé que les ex-détenus envisagent de créer une association d’amis des prisonniers.

Drcrdc.cd avec Radiookapi.net

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

ESU: des bourses d’études supérieures aux congolais par le Maroc

Des bourses d’études de trois cycles universitaires dans plusieurs domaines scientifiques ont été octroyées à la République démocratique du...

Les articles similaires

DrcActu