Bancarisation de la paie des enseignants et fonctionnaires de l’État, les parties prenantes évaluent le processus

Articles les plus lus

Les travaux de l’atelier d’évaluation du processus de bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’état ont été lancés à Kinshasa à l’hôtel Béatrice.

Ouvert ce jeudi par le Vice-Premier Ministre, Ministre de la fonction publique, Jean-Pierre Lihau , ces travaux ont pour objectif de permettre à l’état congolais d’évaluer ces réformes systémiques, de corriger les faiblesses afin d’améliorer les dispositions.

« Mes dames et messieurs nous sommes venus évaluer la bancarisation car en effet , il y a un temps pour penser les réformes , il y a aussi un temps pour les évaluer après les avoir implementer. Évaluer le chemin parcouru pour tirer les leçons des succès et des échecs afin de fixer des nouveaux Caps, avancer et embrasser le futur avec courage et sérénité »,a déclaré le Vice-premier Ministre, Ministre de la fonction publique Jean-Pierre Lihau.

Et de poursuivre : « Les travaux que je lance aujourd’hui s’inscrivent donc dans cette optique celle qui consiste à faire un état de lieu de la bancarisation de la paie avec des critiques. Mes dames et messieurs après plusieurs tentatives des renouvellements , le gouvernement a reçu à démarrer l’expérience actuelle de paiement bancarisé des agents publics de l’état dont les avantages accumulés pour les agents et les services sont notables. La bancarisation s’est avérée effectivement bénéfique aussi bien pour les personnels de l’etat, le trésor public, les banques et les institutions de la microfinance ainsi que pour l’économie nationale.Il n’y a donc pas des débats possibles à ce sujet ».

En dépit de ce point positif, le ministre de la fonction publique a cependant indiqué que la bancarisation de la paie des fonctionnaires de l’état , est un dispositif qui reste fragile et mérite une thérapeutique adaptée. Une évaluation froide et sans complaisance de cette grande réforme systémique devra donc selon lui , permettre de corriger les faiblesses afin d’améliorer les dispositions.

Pour garantir l’atteinte des objectifs assignés à ces assises, toutes les parties prenantes à la réforme de la bancarisation y soient associées. Les institutions et structures appelées à prendre part à cet atelier sont notamment,
les membres du gouvernement concernés par la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat ainsi que les délégués syndicaux.

Senga Butela

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

ESU: des bourses d’études supérieures aux congolais par le Maroc

Des bourses d’études de trois cycles universitaires dans plusieurs domaines scientifiques ont été octroyées à la République démocratique du...

Les articles similaires

DrcActu