A Buta, Katumbi promet d’améliorer le social et de pacifier le pays dans un bref délai

Articles les plus lus

Des trombes d’eau n’ont pas empêché au candidat n°3 de communier avec un parterre de ses soutiens habitant Buta, chef-lieu de la province du Bas-Uélé. Les inconditionnels de Katumbi qui se sont amassés le long des artères de la ville et autour du lieu du meeting ont été appelés à ne pas voter le régime sortant qui n’a rien fait pour la population locale durant 5 ans.

Trempé aux côtés de ses alliés Matata, Diongo et Kikuni qui se sont désistés en sa faveur le leader d’Ensemble pour la République, a démontré que l’administration Tshisekedi n’a entrepris aucun projet social concret dans cette contrée après 5 ans d’une gestion basée sur les promesses. “Ne votez pas pour l’expert en promesses non tenues”, s’est-il adressé aux habitants de la région, qui ont aussi bravé la pluie pour écouter le programme du célèbre dirigeant sportif.

A titre d’illustration, l’homme d’affaires a pris le cas de la principale route reliant l’aéroport de Buta au rond-point de l’Indépendance où il a tenu son rassemblement. Moïse Katumbi a fait remarquer que cette voie de 7 km devenue boueuse après l’averse, a été abandonnée durant le règne de Félix Tshisekedi.

Outré par les problèmes à l’origine de la souffrance de ses concitoyens, le boss du TP Mazembe conçoit mal que cette contrée, malgré ses gisements d’or, soit oubliée et dépourvue d’infrastructures routières. “Le Bas-Uele est une province oubliée, ignorée, sans eau, sans électricité, dépourvue d’infrastructures routières, médicales, scolaires et sportives modernes, malgré ses gisements d’or”, a-t-il dépeint.

En homme d’actions, l’ex-gouverneur du Katanga s’est engagé à relever tous les défis sociaux et économiques tout en sollicitant la confiance des électeurs du Bas-Uélé. Au regard des limites constatées dans la gestion du président sortant, le candidat Katumbi se considère comme l’homme de la situation. Il affirme se voir capable de pacifier le pays et d’améliorer le social de la population dans un bref délai.

S’inscrivant sur la même logique, les ex-candidats président Augustin Matata et Franck Diongo ont appelé les autres leaders de l’opposition à rejoindre Katumbi qui incarne l’espoir d’un bel avenir pour la nation. De son côté, Seth Kikuni a demandé à la population de faire une veillée électorale le 20 décembre prochain et de ne pas quitter les bureaux de vote jusqu’à l’affichage des résultats.

Après le meeting de Buta, Katumbi est rentré dans sa résidence à Kisangani, pour une réunion stratégique avec les trois leaders cités ci-dessus qui l’ont rejoint pour la poursuite de la propagande.

Strada

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

ESU: des bourses d’études supérieures aux congolais par le Maroc

Des bourses d’études de trois cycles universitaires dans plusieurs domaines scientifiques ont été octroyées à la République démocratique du...

Les articles similaires

DrcActu