Linafoot : face à l’Étoile du Kivu, Papy Kimoto reste méfiant

Articles les plus lus

Le leader du championnat national avec 25 points, Maniema Union bénéficie de l’hospitalité de L’Étoile de Kivu ce mercredi 13 décembre à l’occasion de la 10ème journée de la LINAFOOT. Septième au classement avec 8 petits points, Le club de Kivu va tenter de mettre fin à la série d’incivilité des Dauphins noirs de Kindu.

Ce mercredi 13 décembre, Maniema Union de Kindu va affronter l’Etoile de Kivu, pour le compte de la 10ème journée de la LINAFOOT.

Occasion pour les hommes de Papy Kimoto de conforter leur fauteuil de leader au classement, face à un adversaire assez mieux placé. L’Etoile de Kivu est actuellement 7ème au classement avec 8 points.

Porté par Papy Kimoto sur le banc, les dauphins noirs de Kindu peuvent aussi compter sur son ossature riche avec des joueurs talentueux. “On sait que l’Étoile de Kivu joue bien à domicile. C’est à nous de faire le boulot. On reste confiant bien que ça toujours été compliqué quand on joue à l’extérieur. Du moins, je sais ce qui nous attend mercredi parce que l’Etoile du Kivu est une équipe que j’ai déjà vu à Kinshasa”. a fait savoir le coach de Maniema Union Papy Kimoto.

Bien que son équipe enchaîne jusque-là avec des victoires et occupe largement la première place du groupe avec 25 points, Papy Kimoto se dit de garder les pieds sur terre du moment que le chemin est encore long à parcourir.

“Mathématiquement on n’est pas encore qualifié. Ça reste encore du chemin à faire et le plus tôt possible serait le mieux. Certes, on a un avantage au classement par rapport aux autres, mais rien n’est encore fait. Notre objectif c’est d’être en deuxième phase des play-offs, être parmi les 4 premiers”.

A l’en croire, le bon comportement de Maniema Union en championnat national cette saison est le fruit d’un travail acharné de plus d’un an.

“Pour arriver là où nous sommes aujourd’hui, c’est parce qu’on a travaillé dur. C’est un projet qu’on avait commencé il y a de cela 2 ans. Nous avons eu une très bonne préparation et j’ai été chanceux d’avoir des dirigeants qui connaissent mieux le football. Ils ont mis les moyens pour faire un recrutement”, a-t-il dit.

Et de conclure : “Voilà pourquoi ça marche bien jusque-là. Du moins, on garde nos pieds sur terre. Ce n’est pas encore le moment de jubiler. Vous savez, le football ça va vite. Pour l’instant tout se passe bien pour nous, Dieu merci pourvu que ça continue comme tel”.

R.B

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Insécurité à Goma : les Wazalendo et les militaires en divagation mis en garde par Peter Chirimwami

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Kuba Cirimwami, a, lors d’une réunion du...

Les articles similaires

DrcActu