Nord-Kivu : six militaires FARDC arrêtés pour meurtre de quatre civils à Mangina

Articles les plus lus

Au total Six éléments des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont été arrêtés mardi pour meurtre de quatre civils à Mangina, une cité du territoire de Beni au Nord-Kivu, dans l’est du pays, selon une source militaire révèle l’agence congolaise de presse (ACP).

« Six (06) militaires des FARDC viennent d’être arrêtés à Mangina sur ordre du commandant secteur opérationnel Sokola 1 grand Nord. Ils sont accusés par l’armée de dérapages et présumés meurtres de 4 civils lors d’un affrontement avec des rebelles Maï-Maï lundi 8 janvier 2024 » , a rapporté le capitaine Anthony Mwalushay, porte-parole des FARDC pour l’opération Sukola 1 grand Nord.

Ces forfaits ont été commis, d’après lui, au moment où l’armée régulière affrontait un groupe armé des  » jeunes combattants Maï-Maï appartenant au député Alain Siwako Kasereka « , a-t-il dénoncé.

La situation est relativement calme dans la cité de Mangina où les forces de l’ordre ont appelé ses habitants qui ont trouvé refuge dans les agglomérations jugées sécurisées, à regagner leurs résidences.

Des opérations de nettoyage dans Mangina et ses environs ont été lancées et une délégation d’officiers dépêchée par le commandement du secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord pour sensibiliser les sages de cette entité à la collaboration armée-population.

Senga Butela

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Foot : V.Club veut jouer la Coupe du Congo

Bien que jouant les play-offs de la Ligue 1, l’AS Vita Club pourra aussi participer à la prochaine édition...

Les articles similaires

DrcActu