Retrait de la MONUSCO: Lutundula reconnaissant du travail de la mission onusienne

Articles les plus lus

Le retrait progressif de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilité du Congo (MONUSCO) va se poursuivre en 2024. L’annonce a été faite par la Représentante du Secrétaire général de la mission de l’ONU en RDC, Bintou Keita au cours d’une conférence de presse ténue ce samedi 13 janvier conjointement avec le vice-premier ministre, ministre des affaires étrangères, Christophe Lutundula.

Sans passer tergiverser, la cheffe de la MONUSCO a indiqué que l’opération débutera par la province du sud-Kivu, et au plus tard le 30 avril, les casques bleus devront plier bagage. Elle précise en outre que le 30 juin, la MONUSCO fermera la quasi totalité de ses bases dans cette province.

Bintou Keita a fait savoir en outre que la mission onusienne ne sera concentrée que sur la province du Nord-Kivu en proie à l’activisme des groupes armés ‘à partir du 1er mai. Elle a rassuré l’opinion de l’accompagnement des Nations-Unies même après le départ de la MONUSCO.

Pour sa part, le vice-premier ministre, ministre des affaires étrangères, Christophe Lutundula a réitéré la détermination de voir la MONUSCO sortir par la grande porte d’une manière ordonnée et progressif. « Il n’y a pas le Congo sans les Nations-Unies, et il n’y a pas les Nations-Unies sans le Congo» a-t-il dit.

Le patron de la diplomatie congolaise reste reconnaissant du travail abattu par la mission onusienne. Il rassure tout de même que le gouvernement congolais et le peuple congolais continueront à assurer la sécurité de son Etat.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Insécurité à Goma : les Wazalendo et les militaires en divagation mis en garde par Peter Chirimwami

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Kuba Cirimwami, a, lors d’une réunion du...

Les articles similaires

DrcActu