Sud-Kivu : des journalistes appelés à privilégier la cohésion sociale

Articles les plus lus

Des journalistes sont des leaders d’opinion. Dans une province où les conflits ethniques sont récurrents, ils ont entre autres la responsabilité de favoriser la cohésion sociale et prêcher le vivre ensemble.

C’est dans cette optique que 30 journalistes de la province du sud-Kivu ont bénéficié d’une formation de 3 jours sous le thème : « le journalisme en ligne pour la cohésion sociale ».

Organisée par la Synergie des médias pour l’Union des Forces, elle avait comme facilitatrice, Coralie Pierret, journaliste à la radio France Internationale (RFI).

Un motif de satisfaction pour les participants qui ont pris l’engagement de mettre en pratique les différents acquis de la formation.

« Coralie Pierret nous a formé sur plusieurs modules. Elle nous a rappelé notre rôle majeur, celui de dire la vérité en donnant la vraie information. Elle nous a demandé d ‘apporter un changement dans nos communautés. Personnellement j’ai pris l’engagement de promouvoir la lutte contre la désinformation, les messages de haine mais aussi de mettre au centre de mes reportages la promotion de la cohésion sociale dans ma province en particulier, et dans mon pays la RDC en général », a déclaré Messi ABALAWI reporter de Radio essentiel.

Lancée le 18 janvier 2024 par le commissaire principal en charge des Médias au Sud-Kivu, cette session de formation s’est clôturée le samedi 20 janvier 2024 sous une note de satisfaction des participants venus de la ville de Bukavu et d’autres territoires de la province du Sud-Kivu.

Aristide BARAKA YISUNGA

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Linafoot: Lubumbashi Sport veut ramener au moins 4 points de Kinshasa

Le FC Lubumbashi Sport du Haut-Katanga a mis le cap sur Kinshasa, à la conquête de V.Club le dimanche...

Les articles similaires

DrcActu