Lutte contre les conflits coutumiers, le bureau du CCRCC- Sud-Kivu installé avec 8 membres

Articles les plus lus

Installation ce vendredi 26 janvier 2024 du bureau de la Commission Consultative de Règlement des Conflits coutumiers (CCRCC) dans la province du Sud-Kivu. Le bureau est composé de huit chefs coutumiers et d’un membre de la société civile Nicolas Lubala comme rapporteur.

Après le vote des chefs coutumiers, le Mwami Kalenga Kalenga Riziki Lwango a été élu président de la CCRCC ; Mwami Kisala Bumbu Sumali, comme vice-président ; Chirimwami Kwigomba et Balumisa Enamufuo Théo, comme suppléants. Mwami Ntawenderundi Nkirinayo Rubenga II a été désigné par ses pairs comme délégué de la province du Sud-Kivu à la CCRCC nationale. Ses suppléants sont : Kassa Lubumba Nicolas et Basaza Kimanuka Frédéric. L’autre membre est Katoto Biringanine.

C’est le Ministre provincial chargé de l’intérieur décentralisation et affaires coutumières qui a officiellement installé ce bureau au nom du gouverneur intérimaire Marc Malago Kashekere Fiston , à l’issue d’une assemblée provinciale de la commission consultative de règlement des Conflits coutumiers (CCRCC) Sud-Kivu tenue du 24 au 26 2024 janvier 2024, avec l’appui technique et financier de la MONUSCO, PNUD et VNG international.

Les participants essentiellement des chefs coutumiers venus de huit territoires, des autorités urbaines et des membres de la société civile ont promis de répercuter la matière apprise dans leurs bases respectives pour booster le développement dans leurs entités, tout en émettant certaines recommandations.

« Nous recommandons au gouvernement provincial pour avoir accompagné réellement la CCRCC à l’instar d’autres provinces .Aux autorités politiques nous demandons d’éviter de se mêler des affaires à traiter par la CCRCC. Aux membres de la CCRCC d’être cohérents et d’éviter des conflits Internes, mais aussi aux partenaires techniques et financiers de continuer sans cesse leur accompagnement mais aussi de renforcer les capacités de toutes les parties prenantes à la CCRCC », ont recommandé les participants.

Dans son discours de clôture, le Ministre provincial ayant dans ses attributions l’intérieur, la décentralisation et les affaires coutumiers a, au nom du gouverneur intérimaire, Marc Malago Kashekere Fiston, promis de respecter l’indépendance de la CCRCC.

 » Cependant il convient de remarquer non sans regret que, depuis la promulgation de la fixant le statut des chefs coutumiers, la casquette administrative de chefs coutumiers est restée en souffrance, car il n’y a pas encore d’efforts remarquable de ces derniers à faire respecter le texte légaux ; d’où un grand effort pour la gestion de leurs entités respectives « , s’est désolé le Ministre.

Par ailleurs, dans son mot au nom des partenaires, Adolphe Ngondo de VNG International a promis de poursuivre leur accompagnement sans précédent, non seulement au CCRCC, mais aussi au gouvernement comme à l’accoutumée avant d’inviter la CCRCC de ne ménager aucun effort pour juguler les conflits coutumiers dans toute indépendance.

Aristide Baraka Yisunga

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

ESU: des bourses d’études supérieures aux congolais par le Maroc

Des bourses d’études de trois cycles universitaires dans plusieurs domaines scientifiques ont été octroyées à la République démocratique du...

Les articles similaires

DrcActu