Journée de la Radio: les journalistes appelés à demeurer des connecteurs sociaux et non des diviseurs

Articles les plus lus

L’organisation « Presse et Nous » appelle les médias de la province du Nord-Kivu en général et de la ville de Beni en particulier à bannir les messages de haine dans leurs programmes.

Dans un entretien avec Drcactu.cd, ce lundi 13 Février 2024 en marge de la Journée Mondiale de la Radio, cette structure appelle les acteurs au sein des radios à plus de rigueur et de responsabilité dans l’exercice de leur métier.

« Face aux conflits violents connus à l’est du Congo comme c’est le cas actuellement, les acteurs au sein des radios doivent s’assurer de demeurer des connecteurs sociaux et non des diviseurs. La radio va contribuer à éteindre des brasiers au lieu de les allumer ou de les entretenir, … Nous sommes donc appelés à bannir les messages de haine dans les programmes de nos radios, à utiliser plus de rigueur dans la vérification et le traitement des informations afin de ne pas diffuser des rumeurs, des fausses nouvelles dont les effets sont toujours dévastateurs », a dit Musubao Bienheureux, membre de P.N.

Aux partenaires nationaux et internationaux, « Presse et Nous » fait savoir qu’en dépit de la sollicitation de la radio dans la région de Beni, les poches d’insécurité qui perdurent depuis 20 ans et la précarité économique mettent toujours en mal le travail de ce précieux média.

« Appuyer une radio indépendante et professionnelle c’est soutenir la paix et le développement », a-t-il martelé.

Pour cette année 2024, cette journée est célébrée sous le thème, « Un siècle d’information, de Divertissement et d’éducation».

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Beni : Les leaders religieux édifiés sur la paix et la cohésion sociale par l’APROFEEC-RDC

Les leaders des différentes confessions religieuses de la ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu, ont été outillés...

Les articles similaires

DrcActu