Est de la RDC: La Société Civile exige la fermeture des frontières avec le Rwanda et l’Ouganda

Articles les plus lus

La société ensemble avec les mouvements citoyens ainsi les structures des jeunes et d’autres couches sociales de la province du Sud-Kivu sont descendus dans la rue de la ville de Bukavu ce jeudi 15 février 2024, en vue de dénoncer les massacres dans la province du Sud-Kivu , commis par le Rwanda et l’Ouganda, sous le silence absence de la communauté internationale

Devant le vice-gouverneur de province Marc Malago Kashekere Fiston, le président du bureau de coordination de la société civile Adrien Zawadi qui a lu le memo adressé au Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo , lui a rappelé l’occupation des plusieurs parties de la province du Nord-Kivu par le Rwanda et l’Ouganda sous le biais du M23.

La société civile exige la rupture des relations diplomatiques entre la RDC et les USA, le Royaume-Uni, la France et autres pays de l’Union Européenne impliqués dans l’holocauste oublié du Congo. Au conseil sécurité des Nations-Unies , elle demande d’être juste envers les congolais en imposant des sanctions claires au Rwanda et à l’Ouganda et à la population congolaise de prendre sa destinée en mains et de s’assurer comme peuple uni mais aussi de boycotter les produits venant des pays agresseurs.

« C’est pourquoi, pour la énième fois nous exigeons et demandons au président de la République, chef de l’Etat et au gouvernement central ; le retrait immédiat de notre pays dans l’east Africa community (EAC) et de la francophonie . La fermeture de nos frontières avec le Rwanda et de l’Ouganda jusqu’à nouvel ordre. la rupture des relations diplomatiques avec les USA, le royaume uni ,la France et les autres pays de l’Union européenne impliqués dans l’holocauste oublié du Congo. De signer des nouveaux partenariats Gagnant-gagnant, décomplexés et respectueux avec d’autres puissances internationales. D’écarter tous les officiers militaires issus des différentes rébellions dans les opérations militaires à l’est du pays. D’activer la justice militaire dans toute sa rigueur à l’encontre des traîtres au sein des forces armées. D’organiser urgemment une assistance humanitaire conséquente en faveur des déplacés de guerres au nord Kivu » Exige la société civile au chef de l’Etat Congolais.

Marc Malago Kashekere a invités la société civile dans sa diversité à œuvrer dans l’unisons en cette période de la guerre imposée par le Rwanda et l’Ouganda atravers les rebelles du M23 et de soutenir les militaires des FARDC qui se battent aux front pour la protection de l’intégrité du pays.

La marche pacifique est parti de la place Muzihirwa en passant par le boulevard Patrice Emery Lumumba et a chuté au Gouvernorat de province situé à Nyamoma dans la commune d’Ibanda

Aristide BARAKA YISUNGA

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Nord-Kivu : un combattant ADF neutralisé par les FARDC à Lubero

L'armée congolaise engagée dans la traque contre les groupes armés, dont les ADF dans le territoire de Beni et...

Les articles similaires

DrcActu