Goma : les drapeaux du Rwanda, USA et France brûlés par des manifestants

Articles les plus lus

Des drapeaux du Rwanda, USA et France ont été brûlés dans une manifestation populaire ce lundi 19 février dans la ville touristique Goma chef-lieu du Nord-Kivu. À la base, une manifestation populaire annoncée par les mouvements citoyens et groupes de pression du Nord-Kivu pour dénoncer la complicité internationale autour de la guerre d’agression menée par le Rwanda, sous le label du Mouvement du 23 mars, M23.

Les drapeaux du Rwanda, des USA et de la France ont été brûlés par les manifestants en colère, au motif de leur soutien aux terroristes du M23 qui est en train de larguer des bombes sur la cité stratégique de Sake et la Goma, occasionnant de graves dégâts matériels et humains.

Après avoir saboté ces drapeaux au rond-point Signers, les manifestants ont pris la direction de Sake, choisie comme point de chute afin d’inciter le chef de l’État de mettre fin à cette guerre imposée à la République démocratique du Congo par le Rwanda, sous couvert du M23.

Ces mouvements citoyens et groupes de pression ont été arrêtés au niveau du rond-point CCLK au quartier Mugunga, en raison de la zone opérationnelle.

Dans leur mémorandum lu sur place, ils demandent au Vice-premier ministre, ministre de la Défense nationale, Jean-Pierre Bemba Gombo et le chef d’état-major général des FARDC, de venir s’installer définitivement à Goma, afin de suivre de près la situation sécuritaire, devenue très précaire ces jours-ci.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Nord-Kivu : un combattant ADF neutralisé par les FARDC à Lubero

L'armée congolaise engagée dans la traque contre les groupes armés, dont les ADF dans le territoire de Beni et...

Les articles similaires

DrcActu