Contentieux électoraux : Les députés nationaux de l’opposition accusent l’Union sacrée de vouloir récupérer leurs sièges (Déclaration)

Articles les plus lus

Les députés nationaux de l’opposition accusent l’Union sacrée de la nation, majoritaire à l’Assemblée nationale de vouloir récupérer « indument » leurs sièges au niveau de la cour constitutionnelle, à l’occasion des contentieux électoraux.

Ils l’ont fait savoir dans une déclaration politique des députés nationaux de Ensemble et Avançons-MS, ce mardi 27 février 2024, dont une copie est parvenue à la rédaction de drcactucd.cd.

« Force est de constater à ce jour, que l’Union sacrée qui détient plus de 95℅ des députés à l’Assemblée nationale, s’acharne sur la vingtaine d’élus d’Ensemble et Avençons-MS, dans des procès à la cour constitutionnelle, pour récupérer indument les sièges que nous avons difficilement acquis « , ont-ils fait savoir.

Ces parlementaires craignent en outre que cette situation risque de consacrer une totale majorité à l’union sacrée, ainsi le retour au parti-état avec une assemblée « monocolore et instituer ainsi la fin d’une démocratie pluraliste ».

Ces parlementaires ont par la même occasion appelé à la libération des « prisonniers politiques », notamment Salomon Kalonda, Mike Mukebayi, Jean-Marc Kabund, Papy Pungu, Christian Numbi et le journaliste Stanis Bujakera.

Senga Butela

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Insécurité à Goma : les Wazalendo et les militaires en divagation mis en garde par Peter Chirimwami

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Kuba Cirimwami, a, lors d’une réunion du...

Les articles similaires

DrcActu