Djugu : 2 civils tués et 5 autres kidnappés par la CODECO

Articles les plus lus

Des éléments armés identifiés comme ceux de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO) ont pris d’assaut l’un des villages du groupement ARE en chefferie de Mokambo les premières heures de ce mercredi 2 avril 2024, en territoire de Mahagi, situé au nord de la ville Bunia, chef-lieu de l’Ituri.

Là-bas, deux personnes ont été tuées pendant que 26 bêtes ont été pillées, par ces mêmes assaillants. L’acteur politique, David Unyert’ho condamne avec la toute dernière énergie cette situation, et appelle les autorités de l’État de siège de prendre leurs responsabilités en mains .

“Je confirme, nous venons encore de perdre deux compatriotes congolais. Ces personnes ont été tuées par la milice de la CODECO ce matin. Ils ont également pillé plusieurs bêtes de paisible population. Nous appelons les autorités à prendre en main leurs responsabilités. Nous sommes fatigués de cette situation”, a renseigné David.

Cette insécurité est également condamnée par la société civile coordination territoriale de Djugu, qui demande au gouvernement provincial de stabiliser la situation sécuritaire dans cette partie de la province de Djugu, qui semble être oubliée par ce régime militaire.

“Nous nous demandons pourquoi le phénomène CODECO perdure dans notre région. Nous demandons encore une fois au gouvernement provincial de mettre toutes les stratégies militaires en place pour finir complètement avec le phénomène CODECO. C’est ne pas possible qu’une milice soit forte qu’un gouvernement”, a dit Tutu Wavyala, rapporteur adjoint de cette structure citoyenne à Drcactu.cd. L’administrateur militaire de Djugu contacté quant à ce, n’a pas été joignable.

Simon Du Ciel OMARI

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Goma: le déplacement des militaires sans ordre de mission interdit

Le déplacement des militaires, sans ordre de mission, à Goma, a été interdit par le premier président de la...

Les articles similaires

DrcActu