Bombardement de sites de déplacés à Goma : la MONUSCO demande au gouvernement de traduire en justice les auteurs

Articles les plus lus

La Représente Spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies en République Démocratique du Congo et cheffe de la Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO), Bintou Keita, condamne avec la dernière énergie le bombardement de sites de déplacés à Lac vert et et à Mugunga, des quartiers de la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, ce vendredi 3 Mai.

La cheffe de la MONUSCO, a exprimé cette condamnation dans un communiqué de Presse signé le même vendredi. Dans ce document dont une copie est parvenue à Drcactu.cd, Bintou Keita regrette que ces attaques à la bombe aient coûté la vie à plusieurs civils dont 6 enfants ainsi que de nombreux blessés.

La représentante du secrétaire général de l’ONU en RDC, a également présenté ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

A cette occasion, Bintou Keita, a dénoncé l’escalade de violence aveugle contre les civils au Nord-Kivu et rappelle à toutes les parties en conflit leurs obligations en vertu droit international de protéger et de préserver la vie de population civile.

Elle a appellé les autorités congolaises à prendre toutes les mesures nécessaires pour traduire en justice de ces actes odieux qui constituent la violation de droit de l’homme.

Bintou Keita a réaffirmé l’engagement de la MONUSCO, de soutenir les efforts visant à instaurer la paix, la sécurité et la stabilité en République Démocratique du Congo.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Gouvernement Suminwa : des femmes nommées aux postes stratégiques

Aux affaires étrangères, à l'environnement, aux affaires foncières et autres, Félix Tshisekedi a confié des portefeuilles importants à des...

Les articles similaires

DrcActu