Football : Mazembe menacé de suspension suite à une plainte de certains ses joueurs étrangers

Articles les plus lus

Le TP. Mazembe de Lubumbashi, dans le Haut-Katanga (Sud-est de la République démocratique du Congo) est sous la menace d’une suspension à cause de la plainte de certains de ses joueurs étrangers, a appris la rédaction de drcactu.cd , dans une dépêche publiée ce vendredi par l’ACP .

 » Le TP Mazembe, mon équipe, est confronté à une menace de suspension des instances internationales de football. Tout simplement, à cause d’une plainte de certains de ses joueurs étrangers « , a déclaré Frédéric Kitenge Kinkumba, secrétaire général de l’équipe.

Et Frédéric Kitenge s’en explique :  » Quand on cite les noms de ces joueurs, personnes ne les connaît parce qu’on ne les a jamais vu porter le maillot du club et monter sur un terrain de football. Mais, avec la manipulation intellectuelle des textes qui unissent les joueurs au club et surtout, avec l’appui de leurs agents, ils ont compris qu’il y a moyen de gagner de l’argent, sans pour autant être performants sur le terrain « .

Frédéric Kitenge a éclairé la lanterne de l’opinion sur cette situation, au regard des éclaircissements du secrétaire général de l’Union des footballeurs congolais (UFC), un syndicat réunissant les joueurs, lors de son Assemblée générale ordinaire, jeudi, à Kinshasa, dans un restaurant de la place.

Dodo Landu, le secrétaire général de l’UFC a parlé de 99% des cas où les clubs sont sanctionnés, à cause des dossiers présentés par les joueurs étrangers. C’est dans les travaux qui vont commencer pour la revisitation des Règlements généraux sportifs (RGS), que la Chambre des résolutions soient revenues à la Fecofa. Car, on ne peut pas aller travailler dans un pays et ne pas respecter les lois du pays hôte.

Ces cas des joueurs étrangers, tels que relevés par Frédéric Kitenge, constitue une première pour Mazembe qui a vu défiler une kyrielle de footballeurs expatriés et qui sont arrivés fin contrat, sans aucun antécédent. Néanmoins, l’on se rappelle que certains joueurs congolais qui ont presté au sein du club noir et blanc de Lubumbashi, y sont partis avec des dossiers dont la solution a été obtenue au niveau du Tribunal arbitral des sports (Tas) et pour lesquels les Corbeaux lushois ont eu gain de cause. C’est le cas, par exemple d’Alain Kaluyitukadioko, de Ben Malango, ainsi de suite.

Senga Butela

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

18 communes de Kinshasa seront privées d’eau potable samedi (REGIDESO)

Une interruption de la fourniture d'eau potable est prévue ce samedi dans dix-huit communes de Kinshasa en raison de...

Les articles similaires

DrcActu