Kasaï central : plainte contre E. RAMAZANI SHADARI, Me celestin Beya mukoko invite le collectif des avocats à l’apaisement.

0
128

D’apres le président de la mutualité de ressortissants de Demba  » M R D », la plainte initiée par un groupe d’avocat du kasaï central a l’encontre de l’ancien vice premier ministre de l’intérieur Ramazani shadary sur les massacres des victimes de la commune de ngaza en 2017 na pas sa raison d’être.

Pour Celestin Beya , shadary est quelqu’un qui s’était battu à son temps pour la restauration de la paix dans l’espace grand kasaï en général et au kasaï central en particulier en sollicitant de l’ancien Chef de l’État JOSEPH kabila l’organisation de la conférence sur la paix en faveur des fils et filles de cet espace.

« il faut être ingrat pour ne pas dire merci à ce digne fils du pays. Les événements de kamuina nsapu avait déjà pris fin au cours d’une réunion de réconciliation où le chef coutumier de bajila kasanga avait présenté des excuses publiquement pour tout ce qui s’est déroulé durant cette période dire aujourd’hui que SHADARY a tué a ngaza ce n’est pas du correct  » À dit celestin beya mukoko avocat au barreau de kananga. Et d’ajouter d’ajouter je demande à mes frères avocats qui ont déposé cette plainte à la cour militaire de revenir à la raison et revoir cette plainte. Parce que SHADARI n’était pas au contrôle de l’armée plutôt de la police.

Pour rappel c’est en date du 03 Août 2020 qu’un collectif d’avocat sur l’affaire des victimes de la ngaza avait saisi l’auditeur Supérieur de l’ex province du kasaï occidental contre une dizaine de personnalités tant politique que militaire parmi eux Emmanuel Ramazani shadari.

SOLEIL NTUMBA mufika