Tension RDC – Rwanda : Macron joue au sapeur pompier

Articles les plus lus

La tension est vive depuis plusieurs mois entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda, son voisin de l’Est accusé d’agression à répétition. Les relations entre le président congolais Félix-Antoine Tshisekedi et celui qu’il a qualifié à son prise de pouvoir de « frère », le rwandais Paul Kagame, ne sont plus au beau fixe.

Du haut de la tribune des Nations-Unies mardi, le Président congolais Félix-Antoine Tshisekedi, qui a tenu un discours sans gans et salué par la majorité des congolais, n’a pas du tout ménagé son voisin Paul Kagame.

Après la réplique de Kagame mercredi, qui comme d’habitude a joué à l’innocent, le Président français Emmanuel Macron a tenté et obtenu une désescalade entre les deux dirigeants, au cours d’une réunion tripartite mercredi soir, en marge de la 77 ème assemblée générale ordinaire des Nations-Unies.

Les trois Chefs d’État ont marqué leur préoccupation face à la recrudescence des violences dans l’est de la République démocratique du Congo et leur résolution à apporter une réponse régionale et coordonnée à la menace portée par les groupes armés terroristes dans la région.

Afin de réunir les conditions d’un dialogue franc et constructif, nécessaire à la relance de la coopération entre les pays de la région et conformément au processus de Luanda, ils ont convenu d’agir de concert pour obtenir le plus vite le retrait du M23 des toutes les localités occupées et le retour des déplacés de guerre de ces localités à leur domicile, avec l’appui des Nations Unies et de leurs partenaires de l’Union Africaine, de la Communauté de l’Afrique de l’Est et de la Conférence sur la Région des Grands Lacs (CIRGL).

Tshisekedi et Kagame ont également convenu d’intensifier durablement leur coopération pour lutter contre l’impunité et mettre un terme à l’action des groupes armés dans la région des Grands Lacs, dont les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Ces efforts s’inscriront dans le cadre des initiatives régionales de paix existantes, notamment le processus de Nairobi.

La République Démocratique du Congo accuse le Rwanda de soutenir les rebelles du M23. Ce mouvement traité de terroriste par Kinshasa occupe la cité de Bunagana depuis plus de 100 jours.

Germain Coucou Diantama

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

18 communes de Kinshasa seront privées d’eau potable samedi (REGIDESO)

Une interruption de la fourniture d'eau potable est prévue ce samedi dans dix-huit communes de Kinshasa en raison de...

Les articles similaires

DrcActu