CSAC: les médias propagateurs des prophéties contre la République pointés du doigt

Articles les plus lus

Les médias qui se livrent à la propagation des prophéties sur la déstabilisation des institutions publiques en République démocratique du Congo encourent des sanctions conformément à la loi, a-t-on appris mardi de source administrative.

Le centre de monitoring du CSAC confirme d’avoir observé la propagation croissante des prophéties sur la déstabilisation des institutions publiques et autres messages séditieux diffusés à travers les médias appelant à la « désobéissance civile ».

 » Usant de ses missions légales, le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) fustige la pratique décriée qui se généralise sur les médias, et rappelle toutes les parties ainsi que les directeurs des programmes à l’ordre par le présent communiqué, tout en se réservant le droit, le cas échéant, de sanctionner tout dérapage en respect à la loi », a-t-on lu dans un communiqué signé par Serge Ndjibu Ngoy, rapporteur adjoint du CSAC.

Et de poursuivre :  » Le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication porte à la connaissance des responsables des confessions religieuses, des associations sans but lucratif et des organisations non gouvernementales, que la Constitution de la République démocratique du Congo consacre la laïcité de l’Etat et garantit la liberté de culte pour tout citoyen « .

Le CSAC a exhorté les parties en cause à concourir par leurs activités aux efforts de consolidation de la cohésion nationale et de la paix sociale en RDC.

Senga Butela

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Insécurité à Goma : les Wazalendo et les militaires en divagation mis en garde par Peter Chirimwami

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Kuba Cirimwami, a, lors d’une réunion du...

Les articles similaires

DrcActu