RDC: le gouvernement salue la position de la France sur le M23 et souhaite des sanctions contre le Rwanda

Articles les plus lus

La France a appelé « le Rwanda à cesser tout soutien au M23 » actif dans l’est de la RDC, mais surtout Paris a demandé à Kigali de « se retirer du territoire congolais ». C’est la première fois que la France évoque la présence de soldats rwandais dans l’Est de la RDC et our les autorités congolaises, il faut aller plus loin.

Du côté de la présidence congolaise, on salue l’évolution de la sémantique française qui évoque désormais la présence de militaires rwandais sur le sol congolais. Mais les simples déclarations ne suffisent plus.

« Nous pensons que c’est une guerre de prédation que mène le Rwanda. Il faut des sanctions économiques, comme on le fait pour tout État qui va agresser un autre. La RDC ne s’explique pas qu’il y est des contrats qui continuent à être signés entre des puissances occidentales et le Rwanda pour des minerais dont elles ne disposent pas sur son sol. Nous trouvons cette attitude suspecte et c’est un silence coupable de la part de tous les autres États qui ne se prononcent pas sur cette question », comme l’explique Giscard Kusema responsable de la communication présidentielle.

La diplomatie française assure qu’il n’y a pas de tabou autour de la question des sanctions contre le Rwanda, mais celles-ci ne sont pas au programme, pour Christophe Lemoine, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

 » La question des sanctions n’est pas posée pour le moment. Encore une fois, le cadre de discussions c’est le cadre du processus de Luanda et il n’y a pas de sanction qui ont été évoquées. Les sanctions sont utilisées dans les relations internationales lorsqu’il y a vraiment une escalade sérieuse et que l’on souhaite envoyer un message fort. Pour le moment, ce n’est pas un sujet qui est sur la table »,a-t-il dit.

Actuellement, l’Union européenne, les Nations unies et les États-Unis ont mis sous sanctions plusieurs responsables du M23, des FDLR et d’autres groupes armés qui sévissent en RDC.

Senga Butela

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Insécurité à Goma : les Wazalendo et les militaires en divagation mis en garde par Peter Chirimwami

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Kuba Cirimwami, a, lors d’une réunion du...

Les articles similaires

DrcActu