Assemblée nationale : le poste de rapporteur adjoint réservé à l’opposition

Articles les plus lus

Le poste de rapporteur adjoint du bureau définitif de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo(RDC) a été réservé à l’opposition politique, à l’issue du débat à la plénière de la chambre basse présidée mercredi par le président du Bureau d’âge.

« A l’issue du vote de la plénière sur la répartition des postes au bureau définitif, la majorité a obtenu six postes, à savoir, le président, le premier vice-président, le deuxième vice-président, le rapporteur, le questeur et le questeur adjoint. Le poste de rapporteur adjoint est donc attribué à l’opposition », a déclaré Christophe Mboso.

Ce vote est intervenu après l’audition du « procès-verbal de non-conciliation » de la Commission paritaire majorité-opposition, qui a été chargée de statuer sur cette répartition.

Auparavant, le procès-verbal avait révélé le manque de consensus entre les deux parties sur le partage des postes au sein du bureau définitif.

L’opposition qui a consenti d’obtenir un seul poste sur sept qui composent le bureau de l’Assemblée nationale avait préféré occuper, lors des discussions, un « poste de responsabilité’ ». Il s’agissait de l’un des deux postes de vice-président, de rapporteur ou de questeur.

« L’Opposition réclame un poste qualifié de responsabilité, soit l’un des deux vice-présidents, soit de rapporteur ou encore de questeur », a relevé le rapporteur de la commission paritaire ad hoc.

Après débat et délibération, le poste de rapporteur adjoint à l’Assemblée nationale a été confié à l’Opposition.

Auparavant, la séance plénière avait axé son débat autour de la composition de la Commission spéciale Majorité-Opposition. La plénière a opté pour 16 au profit de la majorité et 15 pour l’opposition.

S’agissant de la répartition, la plénière a accepté que celle-ci se fasse selon le poids politique entre les deux parties (Majorité-Opposition).

« La répartition des postes à l’Assemblée nationale se fera selon le poids politique: 405 (Majorité) contre 25 (Opposition) », a dit Christophe Mboso, 63 députés nationaux ne s’étant pas encore fait identifier.

La séance a été levée en promettant la poursuite des échanges autour du vote des députés devant occuper les postes ainsi répartis selon « un calendrier à fixer en toute urgence par le Bureau provisoire ».

Senga Butela

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Gouvernement Suminwa : des femmes nommées aux postes stratégiques

Aux affaires étrangères, à l'environnement, aux affaires foncières et autres, Félix Tshisekedi a confié des portefeuilles importants à des...

Les articles similaires

DrcActu