Sud-kivu: Les riverains des lacs Kivu et Tanganyika appelés à quitter pour se mettre à l’abri du danger

Articles les plus lus

La montée exponentielle des eaux des lacs Kivu , Tanganyika et de la rivière Lukuga présente d’énormes dangers si le autorités ne prennent pas au sérieux ce phénomène.

Lors d’ une conférence de presse tenue par le député province Ananie Lunanga Ananie, a invité la population à quitter le long de ces lacs et de la rivière Lukuga . Ce, avant de demander aux autorité tant nationales que provinciales de trouver dans l’urgence des solutions paliatives face à la montée. des aux du lac Tanganyika.

L’ élu renseigne que ce fléau est vonsecutif aux émissions climatiques mais aussi aux mauvaises pratiques dans la gestion des déchets par plusieurs ménages. 

L’elu de la ville de Bukavu  demande que les autorités et tous les services publics fassent respecter la loi de 10 mètres de rives et curer dans l’urgence de la rivière Lukuga qui est l’expiateur des eaux du lac Tanganyika mais qui reste bouchée. Cet élu propose que toutes les maisons le long des ces lacs puissent être détruites pour sauver les vies humaines en danger

« Le dange existe et il est là. Les eaux des lacs Kivu et Tanganyika on fortement montée, Toutes les maisons et hôtels sont inondées de ses eaux et les vies de paisible population sont en dangers. Les autorités doivent prendre des mesures qui s’impose. Sinon on va se réveiller un jour et voir que qu’une partie est englouti. Il faut que la rivière Lukuga soit curée dans l’urgence pour permettre l’expiation des eaux du lac Tanganyika qui comptent plus de 100 afluents .  les constructions sur ces lieu en danger doivent être banie et respecter les 10metre de rives et lutter contre les construction anarchiques . insiste Ananie Lunanga Anani

 Pour mémoire, la montée des eaux du Lac Tanganyika a detruit plus de 300 écoles et a déplacé plus de 20 ménages sans oublier la destruction de 40 miles hectares de terres arables dans les provinces du sud-kivu et Tanganyika.  

Ananie Lunanga Ananie demande l’extension de la ville de Bukavu et une bonne gestion des eaux des lacs Kivu et Tanganyika pour non seulement sauver les vies mais aussi protéger les animaux aquatiques qui s’y trouvent, car tous les déchets finissent leurs courses dans ces lacs et sont même à la base du manque du courant électrique, car ils se déversent également dans la centrale hydroélectrique Ruzizi.

Aristide BARAKA YISUNGA

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Beni : Les leaders religieux édifiés sur la paix et la cohésion sociale par l’APROFEEC-RDC

Les leaders des différentes confessions religieuses de la ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu, ont été outillés...

Les articles similaires

DrcActu