Beni: Faute de réponse à leurs revendications, les prestataires de santé menacent d’aller en grève.

Articles les plus lus

S’enrôler massivement, Bemba demande à la population de s’approprier le processus électoral

Jean-Pierre Bemba mobilise les Congolais à s'approprier le processus électoral dont les opérations...

Le Président élu en 2023 prêtera serment le 20 janvier 2024 (calendrier électoral)

Le Président de la République élu par la majorité de congolais à l'issue...

CENI: la présidentielle prévue le 20 décembre 2023 !

Les élections présidentielle, législatives nationales, législatives provinciales et des conseillers communaux auront lieu...

RDC/COVID-19 : 21 nouveaux cas enregistrés dans 3 provinces

21 (vingt-un) nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en République démocratique du...

Butembo : la résidence du colonel Ngoy attaquée par des Mai-mai

La situation a été tendue dans la matinée du samedi 27 Novembre 2022...

Les prestataires de santé de la ville de Béni menacent de déclencher un mouvement de grève pour exprimer leur mécontentement pour la manière dont se déroule le procès de l’assassinat de leur collègue assassiné récemment dans son domicile.

Dans un mémorandum déposé à la mairie de Beni mardi 28 juillet, les infirmiers exigent à la justice de faire appel à toutes les personnes citées par les prévenus qui comparaissent dans ce dossier. Selon eux, seule la présence de ces personnes pourra apporter une lumière dans cette affaire.

Au cours de l’audience du lundi 27 juillet, les trois prévenus ont cité quelques personnes supposé avoir participé au meurtre de l’infirmier Joseph Kambale Sivasima. La partie civile a exigé la comparution de ces présumés coauteurs du meurtre, mais à la grande surprise, au cours de l’audience de mardi 28 juillet ces personnes n’ont pas été présenté au tribunal.

Une altercation verbale s’en est suivi et l’audience a été suspendu, provoquant ainsi la colère des prestataires des soins qui ont menacé de passer à la vitesse supérieure pour exiger justice.

« Si ces personnes citées par les trois prévenus ne sont pas présentés à la barre, Beni sera déclaré sans hôpital à part l’hôpital général de référence de Beni pour les urgences, ont-ils fait savoir dans leur mémo.

Rappelons que l’infirmier superviseur de la zone de santé de Beni, Djeph Kambale Sivasima avait été assissanné à son domicile a Rwangoma la nuit de lundi 21 au mardi 22 juillet 2020. Trois présumés auteurs ont été présentés au tribunal militaire de garnison de Beni-Butembo et sont tous passé aux aveux à cette deuxième comparution.

Saddam Patanguli

- Advertisement -

Dernières Actualités

S’enrôler massivement, Bemba demande à la population de s’approprier le processus électoral

Jean-Pierre Bemba mobilise les Congolais à s'approprier le processus électoral dont les opérations...

Le Président élu en 2023 prêtera serment le 20 janvier 2024 (calendrier électoral)

Le Président de la République élu par la majorité de congolais à l'issue de la présidentielle de 2023...

CENI: la présidentielle prévue le 20 décembre 2023 !

Les élections présidentielle, législatives nationales, législatives provinciales et des conseillers communaux auront lieu le mercredi 20 décembre 2023,...

RDC/COVID-19 : 21 nouveaux cas enregistrés dans 3 provinces

21 (vingt-un) nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en République démocratique du Congo(RDC), sur les 863 échantillons...

Butembo : la résidence du colonel Ngoy attaquée par des Mai-mai

La situation a été tendue dans la matinée du samedi 27 Novembre 2022 dans la ville de Butembo,...

Les articles similaires

DrcActu