« Nini Tosali Te »: Le BCNUDH invite les autorités à lever cette interdiction et à soutenir la production des jeunes artistes congolais

Articles les plus lus

Union Sacrée: Augustin Kabuya exhorte Katumbi de quitter le navire

Le secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS),...

Nord-Kivu : Séparation avec succès des bébés siamois unis par l’abdomen

Une intervention pour séparer des petits siamois unis par l'abdomen et le foie...

Butembo : Des rassemblements de personnes interdits par la mairie

Toute Personne est obligé de se munir de sa carte d'identité partout où...

Grève des médecins : le gouvernement déterminé à trouver des solutions idoines

Le gouvernement congolais veut mettre fin aux différentes revendications des blouses blanches qui...

Conflit Teke-Yaka : « Je vous encourage à exercer la pression sur l’Etat », Muzito aux chefs coutumiers de Kwango

Le Président du parti politique Nouvel Élan, Adolphe Muzito demande aux chefs coutumiers...

La censure de la chanson du groupe musical MPR, « Nini Tosali Te » ne cesse de faire réagir l’opinion, les autorités de la République ainsi que la communauté internationale. Après la délégation de l’Union Européenne en République Démocratique du Congo, c’est le tour du Bureau conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme en République Démocratique du Congo (BCNUDH) de hausser le ton. Cette structure a interpellé les autorités congolaises au sujet de la suspension de ladite chanson.

En effet, à travers son compte Twitter, le Bureau conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme en République Démocratique du Congo (BCNUDH), a réitéré ce mercredi 10 Novembre 2021, son appel au respect de la liberté d’opinion et d’expression. Elle note que par leurs œuvres, les artistes véhiculent des idées et sensibilisent la société sur divers sujets. De ce fait, restreindre la diffusion des œuvres culturelles devrait être une exception et obéir aux conditions de nécessité, de légalité et de proportionnalité.

À cet effet, le BCNUDH invite les autorités à lever cette interdiction et à soutenir la production des jeunes artistes congolais.

À noter que l’inspecteur de la Commission de censure avait clarifier l’opinion publique, que ces chansons sont suspendues et non censurées. La loi exige un dépôt préalable de la chanson à la censure pour vérifier avant de se prononcer sur le contenu.

Signalons que la chanson du groupe MPR « Nini Tosali Te » et 6 autres chansons de l’artiste musicien Bob Elvis, ont été censurées par la Commission de censure depuis le mardi 09 Novembre dernier, pour violation des dispositions des articles 2, 5 et 13 du Décret n°0003 du 21 Février 1996 portant création de la Commission Nationale de Censure des chansons et des Spectacles.

Se référant à l’article 5, la loi stipule que: « nul ne peut offrir un spectacle ou diffuser en RDC une chanson au public ni procéder à la production sans avoir reçu une autorisation préalable et écrite de la commission de censure ».

Jienel Kambala

- Advertisement -

Dernières Actualités

Union Sacrée: Augustin Kabuya exhorte Katumbi de quitter le navire

Le secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS),...

Nord-Kivu : Séparation avec succès des bébés siamois unis par l’abdomen

Une intervention pour séparer des petits siamois unis par l'abdomen et le foie s'est déroulée avec succès mardi...

Butembo : Des rassemblements de personnes interdits par la mairie

Toute Personne est obligé de se munir de sa carte d'identité partout où elle se trouve. La décision...

Grève des médecins : le gouvernement déterminé à trouver des solutions idoines

Le gouvernement congolais veut mettre fin aux différentes revendications des blouses blanches qui revendiquent depuis maintenant plusieurs mois,...

Conflit Teke-Yaka : « Je vous encourage à exercer la pression sur l’Etat », Muzito aux chefs coutumiers de Kwango

Le Président du parti politique Nouvel Élan, Adolphe Muzito demande aux chefs coutumiers de Kwango de réclamer auprès...

Les articles similaires

DrcActu