Nord-Kivu/ État de siège: Le premier président de la haute cour militaire est arrivé à Goma ce jeudi

Articles les plus lus

Agression rwandaise : les chrétiens catholiques dans la rue à travers le pays

Les rues des grandes villes de la République Démocratique du Congo ont été...

Ambongo prévient : « notre marche n’a aucune signification politique »

Fridolin Cardinal Ambongo a prévenu dans une vidéo de mobilisation depuis Rome, que...

Chiffré à 15,8 Milliards USD, le Projet du Budget 2023 adopté à l’Assemblée Nationale

L'Assemblée nationale a adopté, ce samedi 3 décembre, le projet de loi de...

Beni : 31 Ex-otages des ADF libérés par les FARDC

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), ont présenté à...

Massacre de Kishishe :Tshisekedi décrète un deuil national de 2 jours

Le Président de la République Démocratique du Congo Félix Tshisekedi a décrété à...

Le premier président de la haute cour Militaire , le lieutenant Général Mutombo katalay séjourne à Goma chef lieu de la province du Nord-Kivu depuis le jeudi 9 décembre 2021.

A l’en croire, sa présence au Nord- Kivu s’inscrit dans le soucis d’avoir un aperçu général sur le fonctionnement de la justice militaire pendant la période exceptionnelle de l’état de siège dans cette province et celle de l’Ituri, mises sous cette régime par le Président de la République Félix Tshisekedi Tshilombo depuis le mois de Mai passé.

« Je suis dans la province du Nord-Kivu pour voir comment la justice militaire fonctionne dans la mesure où elle s’est substituée à la justice ordinaire pendant la période d’état de siège. Depuis l’instauration de l’état de siège je n’ai jamais effectué une visite ici pour voir comment les choses fonctionnent. Voilà c’est qui explique ma présence au Nord Kivu », a-t-il indiqué.

Il appelle par ailleurs les justiciables de faire confiance à la justice militaire qui s’est substituée momentanément à la justice ordinaire. Ce, avant de les demander de dénoncer toute sorte de dérapage de la justice militaire à l’égard de la population.

« La population doit faire confiance à la justice militaire, les magistrats militaires sont de personnes disciplinées qui traitent les dossiers en âme et conscience, mais il peut y avoir des petits problèmes , voilà pourquoi je demande à toute personne de dénoncer tout dérapage. Et nous à notre niveau nous allons voir comment trouver une solution », a-t-il conclu.

Au cours de son séjour à Goma le patron de la haute cour militaire va aussi se pencher sur le dossier des effectifs militaires engagés dans la traque des rebelles dans la province du Nord Kivu.

MYANGO OMARI Simon, Depuis BENI

- Advertisement -

Dernières Actualités

Agression rwandaise : les chrétiens catholiques dans la rue à travers le pays

Les rues des grandes villes de la République Démocratique du Congo ont été...

Ambongo prévient : « notre marche n’a aucune signification politique »

Fridolin Cardinal Ambongo a prévenu dans une vidéo de mobilisation depuis Rome, que la marche à l'appel des...

Chiffré à 15,8 Milliards USD, le Projet du Budget 2023 adopté à l’Assemblée Nationale

L'Assemblée nationale a adopté, ce samedi 3 décembre, le projet de loi de finances pour l'exercice 2023.

Beni : 31 Ex-otages des ADF libérés par les FARDC

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), ont présenté à la Presse ce samedi 3...

Massacre de Kishishe :Tshisekedi décrète un deuil national de 2 jours

Le Président de la République Démocratique du Congo Félix Tshisekedi a décrété à partir de ce samedi 3...

Les articles similaires

DrcActu