RDC: l’UNFPA inquiète de la dégradation de la situation humanitaire

Articles les plus lus

La situation humanitaire en République Démocratique du Congo causée en grande partie par l’activisme des groupes armés surtout dans l’Est inquiète le Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA),

Diène Keita, Sous-secrétaire générale des Nations-Unies et Directrice exécutif adjointe du Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA) a échangé sur le sujet ce mardi avec le président de l’Assemblée Nationale Christophe Mboso.

Pour la sous-secrétaire générale des Nations unies, il fallait à tout prix mener un plaidoyer afin que les législateurs s’adressent à l’exécutif national en vue des solutions idoines.

« Il fallait parler aux représentants du peuple qui savent parler à l’exécutif, lequel conduit la politique du pays. En tant que membre des Nations unies, je veux inciter les élus nationaux à interpeller l’exécutif à conduire le pays sur la voie idoine pour son développement, son rayonnement politique et social », a-t-elle indiqué.

Et d’ajouter « Je suis très heureuse et très honorée d’avoir rencontré l’honorable président de l’Assemblée nationale. Nous avons parlé de l’état de développement, du recensement de la population et de l’état humanitaire du pays, ainsi de la place de la RDC dans la politique régionale et internationale ».

La délégation a été conduite par Auguy Kalonji, élu de la Tshangu (ville de Kinshasa), en sa qualité de président du Réseau des jeunes parlementaires, créé à l’Assemblée nationale par l’UNFPA.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Beni : Les leaders religieux édifiés sur la paix et la cohésion sociale par l’APROFEEC-RDC

Les leaders des différentes confessions religieuses de la ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu, ont été outillés...

Les articles similaires

DrcActu