Dénis Kadima à ceux qui discréditent la CENI: « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font »

Articles les plus lus

Le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) n’a pas du tout ménagé les parties prenantes au processus électoral qui ne cessent de critiquer le travail réalisé par son institution malgré les difficultés rencontrées durant le processus.

Le numéro 1 de la centrale électorale s’est prononcé lundi 13 novembre 2023 à Kinshasa, à l’occasion du cadre de concertation organisé par son institution avec tous les candidats à la présidentielle de 2023.

« Lors de l’enrôlement des électeurs, la CENI a perdu 33 agents et policiers par noyade ou encore victimes des groupes armés. Il est aisé de critiquer le processus mais très peu de parties prenantes analysent le contexte dans lequel se déroulent les opérations électorales. Dans plusieurs territoires, le matériel et le personnel de la CENI ont été pris en otage par des groupes armés. Et à côté de tous ces défis, il y a une catégorie de parties prenantes qui n’a cessé de discréditer la CENI. J’aimerais ici. paraphraser le Seigneur Jésus-Christ qui sur sa croix disait : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font ». », a-t-il lancé.

Pour Denis Kadima Kazadi, son institution ne cache jamais ses faiblesses, et des solutions sont trouvées devant chaque problème.

« Les parties prenantes doivent se rappeler que, depuis toujours, la CENI actuelle ne cache jamais les difficultés auxquelles elle est confrontée. Les problèmes opérationnels surviennent tous de manière identique sur l’ensemble du territoire national. Elles ne sont nullement préméditées. Les difficultés se posent de la manière dans la Tshopo que dans le Kwilu. Les erreurs constatées sont rapidement prises en charge pour améliorer le processus. Quand une idée est communiquée de bonne foi, elle est prise en compte. La CENI ne considère pas cela comme une faiblesse », a-t-il ajouté.

Il a appelé par ailleurs les candidats à la présidentielle de la République à jouer pleinement leur rôle, car la CENI
compte jouer le sien et est disposée à construire avec eux une relation de collaboration basée sur le respect mutuel pour la tenue des élections crédibles transparentes, inclusives et apaisées.

Les élections générales sont prévues en République Démocratique du Congo le mercredi 20 décembre 2023.

Germain Coucou Diantama

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Beni/Festival Tumaini : l’événement annoncé du 24 au 25 juillet

La 3 ème édition du Festival Tumaini se déroulera du 24 et le 25 Août 2024, au stade municipal...

Les articles similaires

DrcActu